×
×

Paris & Ile-de-France

Avec l’antenne de Paris Ile-de-France, chaque dimanche, c’est au moins une randonnée proposée dans des lieux connus ou moins connus :
Fontainebleau, Vallée de Chevreuse, Forêt de Dourdan, Forêt de Compiègne, ...mais aussi Vallée de Juine, Parc Régional du Vexin, Vallée de l’Oise ...

Sorties VTT ou vélo de route, des niveaux différents, il y a forcément la ou les sorties qui vous permettront de pratiquer votre activité favorite.

Pour les mordus, il y a aussi les week-end et les séjours sans compter le programme des autres antennes qui bien sûr est aussi ouvert aux Franciliens!

Les nouveaux peuvent participer à 3 randos avant d’adhérer et participer en plus aux 2 « randos découverte VTT » et/ou aux 2 « randos découverte » vélo de route de l’année.

Il y a beaucoup de sorties et forcément celle qui vous correspond. Si vous avez un doute sur votre niveau, appelez le guide, son téléphone est sur la fiche de la rando, cela évitera de se gâcher la sortie !

Une rando c’est en général une sortie sur la journée, on part en train ou en RER ou on se donne rendez-vous sur place. Le respect des horaires est primordial !

Il faut s’inscrire aux randos, cela permet au guide de s’organiser et de vous contacter en cas d’annulation ou de modification de la sortie, l’inscription se fait directement sur le site, sur le lien de la rando.

×

A Paris, il y a deux responsables d’antenne (Lolo & Franck), mais surtout des bénévoles qui s’occupent des événements : les triathlons, le contact salons… et tous les gentils guides qui organisent les randos et/ou les restos…

On roule en ville, en forêt et sur la route, sous le soleil, la pluie (parfois) et la neige, on marie cocottes et pignons avec un grand appétit !

Pour cette année 2015, nous avons simplement envie que l'antenne continue à vivre aussi bien que sous la responsabilité de Fréddo et Sophie, comme avec Phiphi avant eux.

LE VTT
Actuellement il y a minimum une rando 1, 2 ou 3 pignons tous les dimanches. Devant le nombre d’adhérents grandissants nous allons essayer de mettre plus de randos 1 pignon en doublon avec les randos de niveaux plus élevés. Même si cela ne peut se faire que grâce à l’engagement de nouveaux guides. Dans le même temps, nous continuons notre participation à des randos organisées par d’autres clubs (L’Hivernale de Larchant, Garoutade, Jean Racine, 24h de Cergy…) afin de découvrir de nouveaux chemins, rencontrer d’autres pratiquants et aussi pour affirmer notre visibilité.

LA ROUTE
La section route attire de plus en plus de monde, anciens et/ou nouveaux membres. L’objectif est de mettre de plus en plus de randos route au calendrier mais là aussi nous manquons encore de guides. Sur cette pratique nous participons aussi à des événements organisés par d’autres clubs tels que la Versailles-Chambord, la Levallois-Honfleur...

LE TRIATHLON
Un pôle triathlon est organisé avec les FrontRunners et Athlétique Cœur de Fond. Les Dérailleurs sous la houlette de Nicolas prendront en charge les entraînements vélo. Ceux-ci se feront soit par du speed à Vincennes ou Auteuil et aussi la multiplication des randos route…

Vous l’avez compris, notre but est que tout le monde puisse trouver son bonheur sur un vélo de bitume ou de gadoue, d'encourager les unes et les autres à rouler chacun à son niveau, de motiver un max de filles à se joindre à nous, d'encourager les Dérailleurs à devenir acteurs de l'antenne (guide, sorties culturelles, resto, militantisme LGBT, sexe, picole et rock & roll…).
 
Pour ça, on t'invite à venir t'impliquer avec nous dans tout plein de nouvelles aventures, autant pour de toutes petites tâches (cuisiner, photographier, chanter, parader…) qu'à de grands projets (Gérévé, TIP, Gay-games, séjours d'été…). On t'invite à être actif et enragé dans toutes ces choses où nous ne sommes pas tous les deux les plus aptes à connaître les envies des unes et des uns. On t'invite à venir proposer tes meilleures solutions.

A très vite sur les routes ou les chemins VTT !

Lolo & Franck
paris@derailleurs.org

×

 

dernières sorties Paris Île de France

Tous à l'hosto pour l'apéro
  • by
  • 22 juil 2017

Par ce beau soir d'été les forces vives laborieuses de l'antenne parisienne se sont retrouvées Toutes à l'hosto pour l'apéro.

Attablés dans ce lieu improbable que fut l'hôpital Saint Vincent de Paul, offert aux associations, aux parisiens jusqu'en 2022...
oui oui, c'est chouette l'été.

Au cœur de Paris, c'est dans cet espace libre et convivial à souhait que nous nous sommes retrouvés : papotis, papotas.

Glou glou, miam miam : le temps était suspendu.

La pizza maison d'Eric ne ressemblait pas à une tarte à la tomate avec sa jolie couche de vraies tomates cuites probablement avec amour.
Le cake meli melo du frigo de Claire dont la recette à usage unique a été perdue entre le 20eme et le 14eme a aussi régalé la tablée.

Une 10ene nous étions, presque autant de garçons que de filles.

Flo nous a parlé de ses projets de chambre à vélos en sousplex, de son futur séjour voyage à vélo Castors Juniors avec spaghettis bolo matin midi et soir.
Benoît partagea ses réflexions de sa conception d'une cyclo sacoches dans le Jura et les Vosges (va falloir s'entraîner) à 150 km Jour renégociée à 70 km par les routardes revendiquant le droit à glander. On est encore en plein YaKa et fantasme mais ce sent le beau projet.

Stéphanie nous a entretenu de sa vie de SDF (très provisoire) suite à quelques tracas administratifs et logistiques dont elle se serait bien passée. Attention elle squatte chez ses amis, mais il semble qu'elle arrose bien les plantes. Elle est libre la belle, détachée de possession matérielle, cheveux au vent sillonnant les rues de Paris sur son scooter, on n'est pas sûrs qu'elle ait gardé un casque.
Pour son anniversaire ce dimanche 23 juillet, pas de cadeau trop encombrant.

Je stoppe le name dropping, pour préserver ma propre sécurité lors de nos prochaines sorties.

Pour goûter de nouveaux chefs d'œuvre de l'art culinaire à la française, voir vos trombines et partager ce lieu labellisé "place2be Derailleurs", je proposerais bien une nouvelle date en fin d'été.

Nb participants: 
10 participants
Jeudi sans vélo d'été - Pique-Nique des Grands Voisins
×

choses annoncées, choses dues : Sueur et mollets chauffés
  • by
  • 17 juil 2017

Pour une première rando 2 pignon ce fût une belle réussite pour la guide.

Nous étions un groupe de 6 vttistes (3 femmes, 3 hommes) dont 1 visiteur surpris.
Comme annoncé dans le texte, j'ai emmené le groupe faire tout le tour de la forêt de la Minière en empruntant un parcours pour le moins essouflant et technique...avant de leurs faire découvrir ou redécouvrir les alternances entre portions roulantes et techniques en vallée de Bièvre.
Toutes les options étaient prévues pour cette randonnée : options parcours facile ou sportif au bout de 30 km, voir arrêt à la gare de Jouy-en-Josas en cas de gravité sur le parcours, option déjeuner au bout de 20 km avant 3 grosses montées ou au bout de 25 km après ces 3 grosses montées... finalement la 2ème option s'est avérée plus judicieuse (merci à Eric G. pour son bon sens !), et ce malgré un déjeuner à 15h00, et enfin les options facile/difficile avant les quelques pentes très raides qui agrémentaient le parcours. La seule chose que je n'avais absolument pas prévue fût le retour sur Versailles Chantiers bien après 17h30 ! (moi qui pensait qu'on serait rentré largement pour 17h00 voir même avant).
Qu'à cela ne tienne, à part une crevaison pour Eric G. et un raccourcissement du parcours pour soulager notre courageuse Sabine et son vieux VTT prêté par un membre du club, tout le monde est rentré sain et sauf en ville ! et pour se reposer, rien de mieux qu'une bonne bière fraîche et un coca sur une terrasse d'un café . Merci au groupe de m'avoir payé mon coca !

Une grande félicitation à Sabine pour avoir tenu durant tout le long du parcours avec un vélo, ma foie... usé par le temps. Elle a enchaîné avec le petit plateau et sans se plaindre tputes les montées et descentes du parcours. Chapeau à elle !

Nb participants: 
6 participants
On fait chauffer les mollets avant les vacances avec Nathy
×
enfer, , ,

La GTV à un train d’enfer
  • by
  • 05 juil 2017

Samedi: Il faut dire que la météo n’était pas très engageante. Difficile d’accepter de rouler sous ces conditions en été (les autres mois de l’année, on n’hésite pas, on fonce, n’est-ce pas ?). Le Vexin et sa boue collante ? Envoi d’un sms à mes 2 inscrits : motivés me disent-ils ! Et la pignon 1, elle roule ? Oui me répond JP (bon finalement non, apprendra-t-on le lendemain). Justement, le lendemain, pluie pour rejoindre la gare parisienne et Jean-Marc, brouillard à la sortie du tunnel de Nanterre. Oups… Des tours de pistes à Vincennes auraient peut-être été une meilleure idée ? Nous rejoignons notre visiteur du jour : laissez-moi vous présenter Olivier, directement arrivé de Rouen en voiture. On se devait donc de rouler, rien que pour cela. Nous partons donc sous un temps très couvert, mais nous n’aurons aucune goutte de pluie, hormis celles qui tombent lascivement des branches en forêt. Et le soleil en après-midi. Coté terrain, rien de trop gluant. No regrets ! au contraire.
Belle allure dès le départ… sous l’impulsion de JM et Olivier… le rythme est élevé… sur les sentiers sinueux de l’Hautil… sans tomber dans les effondrements permanents… 1 crevaison… on repart… La Seine au loin…Déjà 13h, pique-nique …Les mares en single…en ralenti…De la reco sur 2 km… dans un chao d’arbres à terre et de végétation…On ne m’en tiendra pas rigueur…Enfer le village pour la postérité… Et les mares encore… Et ça grimpe…il faut les suivre mes 2 fougueux…16h, en pleine vitesse sur des monotraces… caillouteux et crevaison…Vue sur la ville en contrebas…des familles profitant du soleil…le bruit de la ville… les feux…du sens interdit… la gare…On se claque la bise….Le direct de 17h06 pour JM et moi-même…30mn de train… St Lazare.
Nous reverrons Olivier (et son Spé carbone semi-rigide personnalisé) très prochainement, et sûrement sur du 3 pignons en mode CrossCountry. Motivé le garçon, on vous dit : de Mantes, retour en train à Conflans puis 3 km de route pour rejoindre sa voiture au point de départ.

Nb participants: 
3 participants
La GTV
×

Une Randonnée Royale.
  • by
  • 20 juin 2017

Vendredi  - 23h25 sms de clément « On se donne rendez-vous à Nation ou à la gare ? »

               - 23h30 sms du guide « Nation ok » « 5h25 ? » « OK » «Oulla, dodo »

Samedi  - 4h30

«You can dance,

 you can jive

Having the time of your life… »

Dancing Queen d’ABBA, retentit dans mon tel.

 

C’est parti pour Versailles-Chambord, mon deuxième.

 

5h45 - le guide est en position à Austerlitz avec l’une de ses ouailles (Clément).

Il trouve étrange que Fred ne soit pas sur le quai. Problème de réveil ? 

Le RER arrive…euh, bien on y va !

Après avoir quitté la bibliothèque François Mitterrand, le guide réagit « ON N’EST PAS DANS LE BON RER !!! ON N’EST MEME PAS  DANS LA BONNE DIRECTION !!!! Prochaine arrêt Juvisy... !! »

 

Première angoisse : « Tu te dis je me suis levé à 4h30 pour rien ». Les branches du RER C se croissant dans tous les sens, nous voila sauvé un train pour Versailles-Chantier dans 15 minutes au départ de Juvisy.

« Allo, Guillaume, tu es avec Fred ? On va être en retard avec Clément … vous n’avez qu’à démarrer sans le guide… »

 Je ne veux entendre personne dire que le guide ne voulait vraiment pas prendre la route !

Clément et moi arrivons enfin sur le lieu du départ, presque tous les cyclistes sont partis.

7h35, à notre tour nous prenons le départ !

L’aventure commence alors avec la traversé de la vallée de Chevreuse de long en large. On reconnaît chaque côte, chaque virage…nous les avons déjà tous parcourus dans un sens ou dans l’autre : ici une randonnée de Fredo, ou bien Line, voire de Laurent ou Josselin à l’approche de Dourdan.

Promis, je fais les prochaines sorties de Fredo dans le Vexin, assez de Gif-sur-Yvette !

Après des montées, des montées, une descente, des montées, des montées, Clément et moi arrivons au premier ravitaillement au km 60. Et joie, nous retrouvons Guillaume et Fred sur le point de repartir. On leur  dit :  « partez devant, on vous rattrape ! » Un peu ambitieux …

Ce premier ravitaillement qui a lieu dans la cour d’une boulangerie est l’occasion de manger un chausson aux pommes, croissant ou pain aux raisins, avec un café ou une soupe Royco ;-).

Nous reprenons la route, espérant rapidement rattraper nos deux camarades. Nous doublons d’autres cyclistes, nous nous faisons doubler, nous redoublons…

Nous retrouverons finalement nos deux compères à l’ombre d’une chapelle au alentour du km 100 (heureusement qu’ils se sont arrêtés !).

 

100 Kms au conteur.

 

Il reste environs 20 kms avant le du déjeuner. Nous reprenons la route ensemble.

A ce stade, il faut faire un point technique :

Clément, Fred et moi sommes sur des vélos de route, Guillaume sur une randonneuse. Guillaume semble tenir le 28-30 km/h sans difficulté !!!

Nous reprenons la route après une pause déjeuner sans la sieste syndicale, car il reste encore 100 Km à faire. Nous n’oublions pas la couche de crème solaire car ça chauffe !

La  petite troupe avance ensemble jusqu’au dernier ravitaillement. Il reste environs 60 km à faire.

Au départ de l’étape, le guide est devant, histoire de stimuler ses troupes (et agacé par d’autres cyclistes qui se positionnent devant nous pour ralentir ensuite !).

Clément annonce la couleur au guide : « Non, mais je ne peux pas continuer à 33 km/h de moyenne après 170 km !! Tous mes tendons vont lâcher ».

Le guide a oublié l’un de ses commandements : « tu prendras soins de tes ouailles ».

Il propose à Clément de prendre la tête du petit groupe ... quelques kilomètres plus loin Fred fait remarquer à Clément que nous sommes maintenant à … 33 km/h de moyenne…  Ah Ah.

Nous perdons Guillaume à ce moment là, il est bloqué dans sa progression par d’autres cyclistes !

 

200 Kms au conteur !

 

Nous rentrons dans le parc du château, le trajet entre l’entrée du parc et le château semble durer une éternité. Nous le voyons enfin Chambord dans toute sa majesté !

Une série de photos (pour certains des postes sur : Facebook, tweeter, whatsApp, Snapchat, Instagram, mail, télex et carte postale à grand-mère…ouf) avant d’aller rejoindre la ligne d’arrivée 6 kilomètres plus loin.

Nous rejoindrons ensuite le camping lieu de notre villégiature où piscines nous attendent pour un repos amplement mérité. Cette nuit aux abords du château sera propice aux rêves les plus fous !

 

22h au lit, nous serons réveillés onze heures plus tard aux sons des oiseaux avant le vrombissement des Harley Davidson dans le camping !

Histoire de faire un peu de récupération active, nous prenons la route en direction d’Orléans. Nous parcourons les 50 kms vent de face.

Après un déjeuner devant la statue de la pucelle, nous rejoindrons la gare.

Petit moment de perplexité, puisque aucun train n’est autorisé aux vélos, malgré les espaces vélos dans les trains, et les slogans affichés sur les parois extérieures des wagons « découvrez les châteaux de la Loire en vélo ! »

 

Ce n’est pas la règle, mais le guide se doit de décerner des cocotes royales à la fin de ce week-end :

Guillaume remporte sa « cocotte d’OR » pour avoir fait 220 kms en randonneuse à 27 km/h de moyenne.

Fred et Clément une « cocotte d’argent » pour ce premier 220 kms, mais sûrement pas le dernier !

Quant au guide, il repart avec une fiche horaire du RER C !

 

Alors vous avez tout l’été pour préparer la Levallois-Cabourg avec Fredo, samedi 9 septembre 227 Km, avec une arrivée les pieds dans l’eau salée !

 

Nb participants: 
4 participants
Versailles - Chambord
×

Une Randonnée Royale.
  • by
  • 20 juin 2017

Vendredi - 23h25 sms de clément « On se donne rendez-vous à Nation ou à la gare ? »
- 23h30 sms du guide « Nation ok » « 5h25 ? » « OK » «Oulla, dodo »
Samedi - 4h30
«
You can dance,
you can jive
Having the time of your life… »
Dancing Queen d’ABBA, retentit dans mon tel.

C’est parti pour Versailles-Chambord, mon deuxième.

5h45 - le guide est en position à Austerlitz avec l’une de ses ouailles (Clément).
Il trouve étrange que Fred ne soit pas sur le quai. Problème de réveil ?
Le RER arrive…euh, bien on y va !
Après avoir quitté la bibliothèque François Mitterrand, le guide réagit « ON N’EST PAS DANS LE BON RER !!! ON N’EST MEME PAS DANS LA BONNE DIRECTION !!!! Prochaine arrêt Juvisy... !! »

Première angoisse : « Tu te dis je me suis levé à 4h30 pour rien ». Les branches du RER C se croissant dans tous les sens, nous voila sauvé un train pour Versailles-Chantier dans 15 minutes au départ de Juvisy.
« Allo, Guillaume, tu es avec Fred ? On va être en retard avec Clément … vous n’avez qu’a démarrer sans le guide… »
Je ne veux entendre personne dire que le guide ne voulait vraiment pas prendre la route !
Clément et moi arrivons enfin sur le lieu du départ, presque tous les cyclistes sont partis.
7h35, à notre tour nous prenons le départ !
L’aventure commence alors avec la traversé de la vallée de Chevreuse de long en large. On reconnait chaque côte, chaque virage…nous les avons déjà tous parcourus dans un sens ou dans l’autre : ici une randonnée de Frédo, ou bien Line, voire de Laurent ou Josselin à l’approche de Dourdan.
Promis, je fais les prochaines sorties de Fredo dans le Vexin, assez de Gif-sur-Yvette !
Après des montées, des montées, une descente, des montées, des montées, Clément et moi arrivons au premier ravitaillement au km 60. Et joie, nous retrouvons Guillaume et Fred sur le point de repartir. On leur dit : « partez devant on vous rattrape ! » Un peu ambitieux …
Ce premier ravitaillement qui a lieu dans la cour d’une boulangerie est l’occasion de manger un chausson aux pommes, croissant ou pain aux raisins, avec un café ou une soupe Royco ;-).
Nous reprenons la route, espérant rapidement rattraper nos deux camarades. Nous doublons d’autres cyclistes, nous nous faisons doubler, nous redoublons…
Nous retrouverons finalement nos deux compères à l’ombre d’une chapelle au alentour du km 100 (heureusement qu’ils se sont arrêtés !).
100 Kms au conteur

Il reste environs 20 kms avant le du déjeuner. Nous reprenons la route ensemble.
A ce stade, il faut faire un point technique :
Clément, Fred et moi sommes sur des vélos de route, Guillaume sur une randonneuse. Guillaume semble tenir le 28-30 km/h sans difficulté !!!
Nous reprenons la route après une pause déjeuner sans la sieste syndicale, car il reste encore 100 Km à faire. Nous n’oublions pas la couche de crème solaire car ça chauffe !

La petite troupe avance ensemble jusqu’au dernier ravitaillement. Il reste environs 60 km à faire.
Au départ de l’étape, le guide est devant, histoire de stimuler ses troupes (et agacé par d’autres cyclistes qui se positionnent devant nous pour ralentir ensuite !).
Clément annonce la couleur au guide : « Non, mais je ne peux pas continuer à 33 km/h de moyenne après 170 km !! Tous mes tendons vont lâcher ».
Le guide a oublié l’un de ses commandements : « tu prendras soins de tes ouailles ».
Il propose à Clément de prendre la tête du petit groupe ... quelques kilomètres plus loin Fred fait remarquer à Clément que nous sommes maintenant à … 33 km/h de moyenne… Ah Ah.
Nous perdons Guillaume à ce moment là, il est bloqué dans sa progression par d’autres cyclistes !

200 Kms au conteur !

Nous rentrons dans le parc du château, le trajet entre l’entrée du parc et le château semble durer une éternité. Nous le voyons enfin Chambord dans toute sa majesté !
Une série de photos (pour certains des postes sur : Facebook, tweeter, whatsApp, Snapchat, Instagram, mail, télex et carte postale à grand-mère…ouf) avant d’aller rejoindre la ligne d’arrivée 6 kilomètres plus loin.
Nous rejoindrons ensuite le camping lieu de notre villégiature où piscines nous attendent pour un repos amplement mérité. Cette nuit aux abords du château sera propice aux rêves les plus fous !

22h au lit, nous serons réveillés onze heures plus tard aux sons des oiseaux avant le vrombissement des Harley Davidson dans le camping !
Histoire de faire un peu de récupération active, nous prenons la route en direction d’Orléans. Nous parcourons les 50 kms vent de face.
Apres un déjeuner devant la statue de la pucelle, nous rejoindrons la gare.
Petit moment de perplexité, puisque aucun train n’est autorisé aux vélos, malgré les espaces vélos dans les trains, et les slogans affichés sur les parois extérieures des wagons « découvrez les châteaux de la Loire en vélo ! »

Ce n’est pas la règle, mais le guide se doit de décerner des cocotes royales à la fin de ce week-end :
Guillaume remporte sa « cocotte d’OR » pour avoir fait 220 kms en randonneuse à 27 km/h de moyenne.
Fred et Clément une « cocotte d’argent » pour ce premier 220 kms, mais surement pas le dernier !

Quant au guide, il repart avec une fiche horaire du RER C !

Alors vous avez tout l’été pour préparer la Levallois-Cabourg avec Fredo, samedi 9 septembre 227 Km, avec une arrivée les pieds dans l’eau salée !

Nb participants: 
4 participants
Versailles - Chambord
×
, ,

Viroflay au frais
  • by
  • 14 juin 2017

Six courageux se sont lancés de Viroflay, en direction des bois de la forêt de Versailles.

Grand soleil (pas comme le jour de la date initiale de la rando), terrain sec, quelques flaques de boue pour la forme.

Qui dit fin du printemps, dit végétation exubérantes. De magnifiques digitales pour encadrer les monotraces. Des fougères pour couper la vue et se sentir perdu en pleine forêt. Certaines mauvaises langues parleront des ronces qui viennent délicatement tigrer le bronzage, mais le VTTiste gourmet aura pu apprécier des fraises des bois bien rouges.

Mais le meilleur pour le pic-nic : Jerome et Pablo ont respecté la tradition en offrant le champagne pour rendre honneur à leurs nouveaux VTT. De belles bêtes rapportés d'Espagne.
Le guide (débutant, mais prévoyant) a pu trouver coin de pelouse pour manger, avec un ruisseau (la Bièvre) pour un bain de pied salvateur pas ces grandes chaleurs.

La trace a visiblement été appréciée (merci Lolo pour l'aide à la préparation).

Nb participants: 
6 participants
Rando digestive après le GRAPIF avec Guillaume
×


contact & info

Paris Ile de France

Line et Jibé
0781767867
Paris

Soissons

Etienne
Soissons

Paris Triathlon

Nicolas
Paris Triathlon
un club lgbt

Les Dérailleurs sont un club de vélo lesbien, gay, bi, trans et friendly.
Présents dans plusieurs régions de France, notre club est ouvert à toutes et tous, débutants ou confirmés. Nous organisons toute l'année des randos, week-ends & séjours vtt (mountainbike) et vélo de route.
Antennes des Dérailleurs à Nantes, à Bordeaux, à Toulouse, à Lyon (Rhône - Alpes) et à Paris / en Ile de France.