×
×

Ça y est, c’est arrivé !

raconté par Il y a 1 mois 2 semaines 16 heures
une sortie Dérailleurs organisée par jeannie avec 4 participants randonnée niveau 1 42 km 600 D+ à

rontalon


Ça y est, c’est arrivé !

0 comments
Nb participants: 
4 participants
km: 
42 km
Dplus: 
600 D+

Inimaginable il y a encore quelques mois... ce dimanche, j’ai fait ma première rando route avec les dérailleurs.
Ça s'annonçait plutôt facile, rando découverte, adaptée à une cycliste du dimanche trois fois l’an. Quarante kilomètres c’est rien pour ce vélo avec sa nouvelle potence. M’enfin moi c’est plus la pilote dans les 600 D+ qui m’inquiète. Parce qu’il y a quatre mois je n’étais encore jamais montée sur un vélo de route. Alors je mets toutes les chances de mon côté : j’arrive (à peu près) à l’heure, (à peu près) en forme, avec un vélo (à peu près) réglé. La météo en quittant Lyon n’est pas franchement engageante avec ce brouillard épais. Mais sur place je retrouve notre guide dans des Monts du Lyonnais ensoleillés, à côté d’un cycliste qu’est pas avec nous, d’un tas de fumier, et d’une cycliste imprévue et (à peu près) réparée. Le temps de m’équiper et de préparer mon picnic, Fanny est arrivée et équipée. Nous sommes au complet. Jeannie se propose de transporter mes sandwiches, bonne idée : je vais probablement gagner les 400g qui me permettront d’arriver en haut des côtes.
Allez c’est parti ! On prend à droite, direction... la montée, évidemment. Bon, ça va, ça se grimpe bien pour l’instant. Au carrefour suivant, les règles de la rando nous sont explicitées : avec Jeannie, on prendra toujours la route qui monte. Ça annonce une sortie sportive vu le relief ! Là ça grimpe plus fort, et notre guide me donne deux trois trucs : tirer sur les jambes, s'asseoir sur le bec, talon/pointe… Ca fait beaucoup de choses à penser, alors j’applique un conseil à la fois. C’est moins efficace par contre.
Le (premier) sommet passé, nouvelle leçon : celles de derrière avancent plus vite que celles de devant dans les descentes. On appelle ça l’aspiration. Moi qui mettais la différence de vitesse sur des roulements bien entretenus… ben non ! Rien ne valant l’apprentissage par l’expérience, Line me propose de passer devant. Effectivement, le groupe ralentit aussitôt.
On enchaine les montées, les descentes, les montées, les paysages magnifiques des monts du Lyonnais… et cette vue sur le Mont Blanc, majestueux, surplombant un lit de nuages... Quand je serais grande, moi aussi je pourrais l’admirer en roulant. Mais là c’est préférable de regarder devant.
Yzeron. Fanny nous quitte ici après s’être fait décrire la fin de la boucle de manière particulièrement exhaustive. Elle connait le coin par cœur Jeannie, probablement mieux qu’un gps. Bon, j’ai raté le passage avec l’emplacement exact de chaque trou dans le bitume, mais je peux l’imaginer facilement. On prend donc notre pause repas au soleil, c’est fou ce qu’on a de la chance côté météo. En plus c’est la saison idéale : on ne peut pas prendre de coups de soleil sous nos vêtements longs, pratique ! Du coup je récupère mes 400g, mais on ne devrait plus trop monter maintenant.
On repart doucement, ça re-grimpe (étonnamment), puis nouvel exercice de virages en descente. Ne pas freiner en virage.. ne pas freiner tout court.. Bon, y’a encore du boulot là dessus, aussi. C’est que c’est pas épais un pneu de vélo, ça m’inspire pas franchement confiance. Ah tiens, voilà le point de départ. J’ai un étrange sentiment d’arriver enfin et déjà à la fois. Mes jambes en ont clairement assez, mais j’aimais bien la balade et du coup je sais pas trop si je veux que ça s’arrête. C’est sympa le vélo en fait, on peut discuter en roulant. Puis on a du temps pour voir les paysages, du moins quand ils sont en face.
Un grand merci à Jeannie pour l’organisation et le guidage, à Line pour s’être obstinée à me faire venir à une rando, et à toutes les trois pour leur patience. En tout cas, moi, j’ai adoré ! Je reviendrai, c’est sûr. Après l’hiver.

compte-rendu écrit par Lucille


annonce initiale


trace gps


album photo



un club lgbt

Les Dérailleurs sont un club de vélo LGBT (lesbien, gay, bi, trans) et friendly.
Présents dans plusieurs régions de France, notre club est ouvert à toutes et tous, débutants ou confirmés. Nous organisons toute l'année des randos, week-ends & séjours vtt (mountainbike) et vélo de route.
Antennes des Dérailleurs à Paris Ile de France, dans l'Ouest (Nantes, Paimpol, Bordeaux), à Toulouse, et en Rhône - Alpes(Lyon, Grenoble).