×
×

En Luberon tout fut bon

raconté par Il y a 3 mois 3 semaines 1 jour
une sortie Dérailleurs organisée par Soph' avec 17 participants week-end niveau 2 220 km 2 268 D+ à

A Venasque


En Luberon tout fut bon

0 comments
Nb participants: 
17 participants
km: 
220 km
Dplus: 
2 268 D+

Week-end printanier qui a su nous faire oublier les longueurs de l'hiver et nous faire rever aux saveurs de l'été. Je laisse la plume légendaire de Sylvie s'exprimer :

Dimanche 1er avril 2018
2ème jour du séjour « Tout est bon dans le Lubéron »
Compte Rendu du groupe « Petit Braquet »
Participants : Carole, Céline (Guide), Claire, Izza, Joëlle, Laurence, Sylvie
Km parcourus : entre 66 et 69
Dénivelé : entre 750 et 950 m
Nous étions arrivés tous le vendredi soir au gite Bed&Bike tenu par Olivier. Un endroit parfait pour accueillir des groupes de cyclistes, idéalement placé au pied du Mont Ventoux …nous allions plutôt apprécier l’altitude du sommet (1912) sur l’étiquette de la bière locale fort appréciée. Bien que situé en pleine zone d’activités de la Belle Croix sur la commune de Venasque, le gîte permet de partir en randonnée route ou VTT et surtout les repas concoctés par le chef du lieu sont très adaptés à la pratique du vélo (pâtes poulet grillé au thym, riz saucisses, lentilles rôti de porc du Mont Ventoux bio, tarte fine aux pommes…). Nous étions donc aux petits oignons dans cette auberge « all services » pour cyclistes et dès le samedi le programme s’annonçait affriolant mais je dus renoncer à cause d’une panne de…dérailleurs, fort bien réparé par le vélociste du coin à Pernes-les fontaines. Miraculeusement remise sur selle par Sieur Fétiveau, j’étais donc au RV pour prendre le départ en groupe le jour du gros poisson. Il est pratiquement 10h quand nous prenons le route sous un ciel azur digne du blason de la ville de Pernes et ses fontaines (8 d’entre elles sont classées monuments historiques). Nous étions donc tous fin prêts , les deux groupes bien nommés « petit et grand braquet » pour attaquer les réjouissances de la journée …aller mater les dentelles de Montmirail lorsque arrivés au carrefour de la cave coopérative , je me rends compte de l’oubli fatidique : le sac à dos et ses victuailles. Placé sous le signe du gros poisson, j’aurais pu balancer à l’envolée « mais non Poisson d’Avril » sauf que sur ce coup là c’était bel et bien la réalité…la boulette de la journée contraint le groupe « Petit Braquet (PB) » à revenir sur ses roues…en jargon sportif, ça s’appelle un faux départ, celui qui teste les humeurs matinales et force fut de constater que tous les sourires étaient encore sur les lèvres d’autant plus que nous avons eu la joie de croiser le groupe « Grand Braquet (GP) » , nos acolytes de chambrée. De nouveau bien en selle, nous roulions en symbiose sur les traces de notre guide, hyper conscienseuse qui du coup réussit le tour de force à ne pas perdre aucune de ses brebis même dans les ruelles médiévales de Carpentras, Beaumes de Venise, Beaudoin. Il faut dire qu’elle avait affaire à la crème des Dérailleuses…pas l’ombre d’une râleuse, pas le profil d’une écolière buissonnière, pourtant les occasions furent nombreuses pour divertir les âmes flâneuses : ici la devanture d’une jolie boutique repeinte en jaune vif sur une calligraphie noire qui rappelait fort bien les code couleur du club…avec une trace de butineuse en prime..., là un marché aux plantes provençales avec des couleurs locales hautes sur talons aiguilles, ou encore ces multiples terrasses ensoleillées si avenantes après nos grimpettes à travers les champs d’oliviers …heureusement , La grande Sophy’ nous avait concocté des barres énergisantes qui même roulées sous les aisselles (on ne veut pas savoir ;) nous refilait la pêche . Mais non définitivement Céline avait à faire à la crème de la crème des classes de Dérailleuses : sérieuse et attentionnée, la suivant à la pédale et au braquet. Aucune, elle en perdit même sur ce pont au style Eiffel lorsque le temps d’une pause, nous faisons barrage sur cette magnifique Via Venaissia pour engager la conversation avec ses deux jeunes femmes cyclistes pour qu’elles nous suivent car elles paraissaient bien peu équipées et surtout dépourvues de but…
- Ou allez-vous comme ça ?
-On ne sait pas
- et bien suivez nous car nous on a une guide ! »
Evidemment nous échouâmes dans cette tentative hasardeuse, serais ce à cause de nos casques multicolores ou nos lunettes opaques ne permettant pas de déchiffrer le regard…car tout est là dixit les meufs du PB…Kéchiche a rien capter ! Mais notre plaisir à rouler en fut décuplé si bien que nous atteignîmes Aubignan et Baumes de Venise en fin de matinée en plein marché aux fleurs et la suite s’annonça tout aussi enchanteresse mais il fallut démontrer la robustesse de nos mollets pour atteindre la Roche d’Alric et Le Barroux et se délecter de cette vue imprenable sur la marquise de Montmirail et ses dentelles de pierre…nous étions aux anges après ses premiers 33 km parcourus et notre pause casse croûte bien méritée : pas une humeur chagrine, pas une mine déconfite nous étions simplement ravies de rouler sous une météo aussi favorable nous laissant largement apprécier les beautés du paysage vauclusien. Même les petits coups de mistral semblaient être des caresses divines et nous rendaient bien plus gagnantes que du temps de Renaud. la fin du parcours allait confirmer cet état de béatitude amplement partagé devant le glacier du mont Ventoux (un lieu hautement recommandé par Anelise…normal c’est une vraie gourmande et les gaufres sont aussi bonnes qu’en Belgique), le temps des retrouvailles avec nos camarades du GB et ce fut l’occasion de leur démontrer que les PB sont aussi solidaires face aux aléas de la vie du cycliste …cette fois-ci ce fut Freddo le malchanceux du jour, voulant rejoindre les GB après un retard en décalé (encore la gourmandise) nous le vîmes de retour sa chaine à bout de bras, cassée net, il fallut l’intervention experte du Dr Flo qui sortit tous ses outils de sa trousse magique et commençait à éponger le front du chirurgien Fréddo en lui conseillant « Tu devrais quitter ta veste, tu serais plus à l’aise » . 3tiens j’ai le maillon de 10 qu’il te manque, recouds ici ». Passé ce petit désagrément qui passa quasiment inaperçu pour Claire&Henry en sérieuse discussion sur un sujet d’importance mondiale sans aucun doute, nous repartîmes gaiement pour les 10 derniers Km lorsque Céline tenta de nous proposer une nouvelle fois la visite du centre bourg de Mazan, ce fut un tollé général, à l’heure du thé, nous étions plutôt fin prêts pour viser silencieusement la 1912 au gîte. Et d’ailleurs notre arrivée précéda de quelques 20mn les GB qui réussirent l’exploit de rallier Bed&Bike en un temps record, alors qu’ils leur restaient 40 bornes lorsque nous les avions quittés à Bedoin …Imaginez la moyenne. A ce stade ce n’est pas la moyenne à peine (mais on leur conseillera quand même d’écouter la Piéta ;)
Enfin un dicton à vérifier au terme de ce superbe séjour
« Un Buff de perdu, 10 meufs de retrouvées » (ce n’est pas Sophie qui va le démentir ;)
Merci aux garçons pour leur chaleureuse participation, à Olivier et son fils pour leur accueil, au soleil de Provence qui ne s’est pas oublié sous les pentes du Ventoux
Oui tout est bon dans le Lubéron, avons-nous crié à Crillon le Brave !


annonce initiale

En Lubéron tout est bon

les douceurs du printemps
Il y a 3 mois 3 semaines 1 jour
A Venasque
week-endvélo de routeniveau 2

On va chercher les œufs de Pâques au milieu des vignes, des pommiers et des oliviers.

Routes autour du Comtat Venaissin, traversée des petits villages hauts perchés et des plaines de la Sorgue mais on ne monte pas au Ventoux!
Parcours à partir de Venasque.
2 parcours prévus par jour selon la forme et la taille du groupe, on va rouler entre 60 et 110 km avec de 500 a 1000 de D+ au choix
Accès train par Carpentras, arrivée à prévoir le vendredi 30 au soir ou fin de journée pour partir dès le samedi matin. donc 3 nuits.

Hébergement tout compris dans un nouveau concept Bike & Bed, environ 160€ avec PDC. Le patron fait la cuisine maison avec du local...
Fiche inscription en pièce jointe

12 participant(e)s

Sophie 06 98 76 58 65 en co organisation avec Flo, Céline & Carole

lieu du rendez-vous sur place: 
84380 VENASQUE 43° 59' 33.7992" N, 5° 8' 42.126" E
FR


trace gps


album photo



un club lgbt

Les Dérailleurs sont un club de vélo lesbien, gay, bi, trans et friendly.
Présents dans plusieurs régions de France, notre club est ouvert à toutes et tous, débutants ou confirmés. Nous organisons toute l'année des randos, week-ends & séjours vtt (mountainbike) et vélo de route.
Antennes des Dérailleurs à Paris Ile de France, dans l'Ouest (Nantes, Paimpol, Bordeaux...), à Toulouse, et à Lyon (Rhône - Alpes).