×
×

I love côté Jardin

raconté par Il y a 3 années 4 mois 3 semaines
une sortie Dérailleurs organisée par Roxane avec 14 participants week-end niveau 1 48 km 950 D+ à

Vienne


I love côté Jardin

0 comments
Nb participants: 
14 participants
km: 
48 km
Dplus: 
950 D+

I love côté Jardin: attention le PCC appelle la MAC*!

L’an dernier à peu près à la même époque, j’étais partie découvrir le festival de Jazz de Montreux où se produisait Cat Power (alias Chan Marshall) ...alors forcément j’avais un peu «oublié» les vertus de la bicyclette.
Aussi, quand Roxane m’a fait part de son idée d’organiser un Week-End au moment du festival de jazz créé en 1981 à Vienne -mais 34ème édition?- , j’ai sauté sur l’occasion car quelque soit l’affiche proposée j’étais assez certaine du bon résultat. Il faut bien avouer que les éléments naturels ont été foncièrement contrariants le soir du concert des deux Paolo pour nous faire fredonner «rien que de l’eau, de l’eau de là-haut» tant la pissée fut dense surtout lorsque Paolo Conte, accompagné de sa prodigieuse squadra de musiciens (3 cuivres, 3 guitares, 1 batteur, 1 contrebassiste, 1 violoniste, 1 accordéoniste et bien sûr 1 pianiste...) attaqua son morceau phare «It’s Wonderful» et que toutes les grenouilles encapuchonnées de rouge manifestaient leur dévotion sous une pluie battante alors qu’un peu plus tôt elles avaient cru, dur comme fer, au doux conte de Paolo Fresu, qui au son de sa trompette sarde nous fit miroiter les couleurs de l’Automne balayé par des airs bohèmes et poétiques. Et même si je ne tombe pas amoureuse facilement, je me suis moi aussi laissée happer par le charme de cette soirée italienne paradoxale dédiée aux larmes d’Hélène**.
Heureusement la Terre, elle aussi, était amoureuse et elle nous l’a montré, ce week-end, au point de rendre nos montures aussi crottées que les sabots de la pauvrette, qui avait finalement préféré annuler sa participation à la rando en raison d’une météo trop capricieuse. Malgré le texto de dernière minute adressée par Roxane, elle n’avait pas osé venir tester cette véritable 1 pignon qui, après la Découverte du samedi, a permis à une bonne dizaine de vététistes plus ou moins aguerris de goûter aux joies de chemins variés et monotraces joueurs dans les sous-bois du pays viennois. Malgré la présence continue d’un vent annonciateur des intempéries à venir, la première journée fut un moment privilégié pour permettre à chacun de découvrir -voire re-découvrir- le plaisir de rouler en sous-bois...les avants-bras et les mollets sont là pour témoigner d’un goût prononcé pour la scarification acquise naturellement, bien plus prisée que le bronzage de terrasse.
Avant d’en arriver là et sentir royalement nos efforts nous fûmes au préalable préparer par une soirée d’accueil qui mérite largement sa patte de dérailleurs puisque tous les voisins de Roxane&Nath mirent la main à la pâte pour nous faire déguster une divine paëlla (concoctée par Jean Paul&Annie) et nous offrir le statut spécial de goûteur accrédité pour «labelliser» la meilleure tarte du citron du quartier : sans aucune réclamation et malgré la difficulté croissante à distinguer le jaune du blanc des fiches bristol qui servaient de repère entre les concurrentes, la médaille d’Or fut attribuée par le jury des 12 goûteurs à Annie alors que celles de Pierre et Solène étaient largement plus appréciées que celle de Mme Bertin, la pâtissière ‘fantasmagorique’ du Jardin d’Alexandre.
Tous trois furent gracieusement récompensés par un Mug du Club et nous avons dignement fêté l'événement par une dégustation prolongée des eaux de vie locales, histoire de faire jaser un peu plus les récalcitrants aux instants de forte convivialité. Evidemment nous ne sommes pas obligés de finir à la voilpé dans la piscine de la voisine, quoi que...
Histoire de reprendre des activités dites sérieuses et sportives, nous nous levâmes sans le «pivert» pour démarrer tranquillou une petite grimpouille jusqu’au lieu de rendez vous des inscrites à la Découverte...après un radio-guidage de circonstance et approprié de Roxane, nous avons failli attendre Bernie, une accroc au Grand Coup de Cul, capable de se taper 1h30 de bagnole pour s’adoucir les mollets en pays viennois et qui est repartie, heureuse, car fouettée au sang par les ronces qui, elles aussi, étaient amoureuses ce jour-là!
Après un reposant pic-nic agrémenté de quelques bulles pour baptiser une Temptation, nous avons réussi à boucler ce gentil parcours de 23km en un temps très arrangeant pour notre soirée programmée au festival.
Nous étions désormais tous prêts pour en découdre avec la Pignon 1; il suffisait juste de revoir la composition de l’équipe après le départ prévu de Rafa, Bernie, Sonia et Stef remplacées par Alain, Christiane, Caroline et Bruno et repartir avec la même base solide de parisiens motivés à l’image de Dewi, JB, Flo , Soph et votre scribouillarde qui réussit le tour de force à rester accrochée aux pédales auto sans trop tomber...
D’ailleurs, faut-il le signaler, nous n’avons eu à déplorer aucune chute, aucune casse ou simple crevaison tout au long de ces quelques 50 kilomètres parfaitement guidés par Roxane.
Autant dire que du bonheur et du plaisir partagés.

Sylvie

* S’agissant d’une déformation professionnelle, je vous laisse deviner la signification des acronymes...forcément un peu coquin comme la rencontre du Sport et de la Culture;-)
** les paroles de la chanson de Georges Brassens

Les sabots d'Hélène
Etaient tout crottés,
Les trois capitaines
L'auraient appelé' vilaine,
Et la pauvre Hélène
Etait comme une âme en peine...
Ne cherche plus longtemps de fontaine,
Toi qui as besoin d'eau,
Ne cherche plus aux larmes d'Hélène
Va-t'en remplir ton seau.

Moi j'ai pris la peine
De les déchausser,
Les sabots d'Hélène,
Moi qui ne suis pas capitaine,
Et j'ai vu ma peine
Bien récompensée...
Dans les sabots de la pauvre Hélène,
Dans ses sabots crottés,
Moi j'ai trouvé les pieds d'une reine
Et je les ai gardés.

Son jupon de laine
Etait tout mité,
Les trois capitaines
L'auraient appelé' vilaine,
Et la pauvre Hélène
Etait comme une âme en peine...
Ne cherche plus longtemps de fontaine,
Toi qui as besoin d'eau,
Ne cherche plus aux larmes d'Hélène,
Va-t'en remplir ton seau.

Moi j'ai pris la peine
De le retrousser,
Le jupon d'Hélène,
Moi qui ne suis pas capitaine,
Et j'ai vu ma peine
Bien récompensée...
Sous le jupon de la pauvre Hélène,
Sous son jupon mité,
Moi j'ai trouvé les jambes de reine
Et je les ai gardées.

Et le coeur d'Hélène
N'savait pas chanter,
Les trois capitaines
L'auraient appelé' vilaine,
Et la pauvre Hélène
Etait comme une âme en peine...
Ne cherche plus longtemps de fontaine,
Toi qui as besoin d'eau,
Ne cherche plus aux larmes d'Hélène,
Va-t'en remplir ton seau.

Moi j'ai pris la peine
De m'y arrêter,
Dans le coeur d'Hélène
Moi qui ne suis pas capitaine,
Et j'ai vu ma peine
Bien récompensée...
Et, dans le coeur de la pauvre Hélène,
Qui avait jamais chanté,
Moi j'ai trouvé l'amour d'une reine
Et moi je l'ai gardé.

* PCC= Petit Coup du Cul et MAC = Main Au... (d'après un court métrage vu récemment)


annonce initiale

Jazz à Vienne & VTT

VTT et culture le temps d’un we à Vienne
Il y a 3 années 4 mois 3 semaines
Vienne
week-endvttniveau 1

Le we : Les sessions de vtt à la découverte du pays viennois s’adaptent à la programmation du Festival de jazz à Vienne pour le plus grand plaisir des participants. Un prix mini grâce à l’hébergement chez l’habitant Dérailleurs.

Le programme (à titre indicatif)
vendredi : arrivée à partir de 17h chez l’habitant – visite nocturne du début du festival dans Vienne
samedi : randonnée vtt à la découverte du pays viennois, visite de Vienne et concert du soir au Théatre antique "PAOLO CONTE / PAOLO FRESU QUINTET"
dimanche : session vtt dans le pays viennois selon le programme et départ

Le site du festival : http://www.jazzavienne.com/
La playlist en attendant... (merci Flo!) : http://player.qobuz.com/#!/playlist/372510
Nombre de participants : 8 + les locaux (membres et sympathisants)
Niveau : pignon 1

Le site
Vienne est une petite ville avec des vestiges gallo-romains au bord du Rhône (à 30 km au sud de Lyon). Son festival de jazz est de renommée internationale et réputé des connaisseurs.
Le gîte est proposé chez l’habitant, en l’occurrence dans la maison de l’organisatrice située à Jardin sur les hauteurs de la campagne viennoise (à 5 km de Vienne).
L’hébergement est en pension complète du vendredi soir au dimanche midi (avec pique-nique le midi).

Budget : environ 100 € par personne (comprend la nourriture et le concert, hors transport)

Transport : point de ralliement en gare de Vienne (navettes organisées jusque Jardin (avec les VTT)).

Info SNCF :
Prévoir vos billets A/R Vienne (38) via la gare de "Lyon Perrache" ou "Lyon Part Dieu".

A titre indicatif, possibilité de correspondance à Lyon pour Vienne :
depuis Lyon Part Dieu (1 fois par heure) : TER en 20' - direction Marseille ou Avignon
depuis Lyon Perrache (2 fois par heure) : TER en 20' - direction Valence
Fiche horaire : http://telechargement.ter-sncf.com/Images/Rhone_Alpes/Tridion/05af_V2_20...

Pour plus d’information, contactez Roxane.

Télécharger le bulletin d'inscription à compléter et renvoyer à Roxane rapidement avec votre chèque à l'ordre "Les Dérailleurs".

lieu du rendez-vous sur place: 
Vienne 45° 31' 30.7056" N, 4° 52' 25.5612" E


trace gps


album photo



un club lgbt

Les Dérailleurs sont un club de vélo lesbien, gay, bi, trans et friendly.
Présents dans plusieurs régions de France, notre club est ouvert à toutes et tous, débutants ou confirmés. Nous organisons toute l'année des randos, week-ends & séjours vtt (mountainbike) et vélo de route.
Antennes des Dérailleurs à Nantes, à Bordeaux, à Toulouse, à Lyon (Rhône - Alpes) et à Paris / en Ile de France.