×
×

ma première fois avec les Dérailleurs


On a tous débuté un jour avec les Dérailleurs.
Voici quelques informations précieuses pour une première fois avec nous ...



Pratique

Check-liste & Charte pour te préparer à ta première expérience avec les Dérailleurs

LA CHARTE DU VTT ET DE LA ROUTE

En quelques points, tout ce qu'il faut retenir pour rouler "responsable". 
Charte vtt et route des Dérailleurs !

Si tu ne trouves pas réponse à ta question: contact@derailleurs.org


Comment prendre contact directement avec nous ?

Tu peux nous écrire directement avec l’adresse de contact, ou contacter le responsable d’antenne de ton choix sur la page de son antenne.

Tu peux t’inscrire sur la liste de diffusion, ce qui te permettra de recevoir régulièrement les mails qui annoncent les activités du club. En début de semaine, un message est envoyé avec tous les détails de la randonnée du dimanche suivant.
Tu peux aussi venir nous rencontrer à une sortie resto, aux salons où nous avons un stand (à Paris : au Printemps des Assoces de Paris, début avril ou au Forum de la FSGL en septembre) ou aux Gay-Prides où nous sommes présents.
Le mieux est encore de venir n’importe quel dimanche où il y a une randonnée, ou bien lors d’une randonnée découverte organisée pour les nouveaux au printemps et en automne.

Débutant ou pas, comment choisir ma rando?

Il y a tous les niveaux dans notre club ! Notre but est de permettre à chacun de pratiquer le vélo à son rythme et de progresser s’il le souhaite. Bref, de se faire plaisir. 
Pour s’y retrouver, nous avons classé les randonnées en 3 catégories :

  • pour le VTT : 1 pignon (le plus facile), 2 pignons, 3 pignons
  • pour la route : 1 cocotte (le plus facile), 2 cocottes, 3 cocottes

Pour les véritables débutants en VTT, il faut commencer par une randonnée d’une journée classée « 1 pignon ». En vélo de route, ce sont les randonnées classées « 1 cocotte » qui sont les plus faciles.
Mieux encore, tu peux commencer par les randonnées découvertes, organisées deux fois par an pour les nouveaux : au printemps et en automne. Pendant la randonnée, n’hésite pas à demander des conseils aux membres du club, ils et elles t’aideront volontiers à découvrir ce sport.​

Le guide adapte toujours la randonnée aux capacités du groupe : une fois partis, on s’attend et on s’entraide.

C’est de la compétition ?

Pas lors des activités régulières du club. Mais certains membres participent régulièrement à certaines épreuves : en France, les 24h de Cergy, les 24h du Mans, etc. ; à l’étranger, les Gay Games et les Eurogames.  

Quel vélo faut-il ?

En VTT, il faut un… VTT. Avec un autre vélo, tu ne vas pas t’amuser, même pour une randonnée d’essai. L’idéal, c’est d’avoir un VTT avec une fourche avant suspendue. Si tu débutes, ce n’est pas la peine d’avoir un VTT sophistiqué. Les « tout-suspendus » de qualité font vite grimper le budget !
En vélo de route, il faut un vélo dit « de course ». Certains adhérents possèdent un modèle « fitness » avec un guidon plat, voire éventuellement une « randonneuse » (plus lourde car équipée de garde-boue et de porte bagages). Il faut des roues de 700 (ou 28") avec une section assez fine. On peut rouler avec des modèles des années 80 en acier ou avec la dernière génération en Carbone... tout dépend de son budget.

Quel matériel faut-il, comment s’habiller ?

Le mieux est une tenue de sport ; mais pas de grosse veste, plutôt plusieurs petites épaisseurs que tu peux enlever ou remettre suivant ton activité. Et tu verras vite qu’un cycliste avec une "peau de chamois" au fond, c’est très confortable.

Un casque (impératif), des lunettes adaptées au vélo (qui protège les yeux des branches, des projections de boue et des bestioles), et des gants. N’oublie pas de prendre de l’eau (1 litre au moins), un pique-nique, et des barres céréales. Une pompe et une chambre à air avec matériel de réparation, c’est un plus. Et un petit sac à dos pour tout emporter…

Et l’hiver, quand le soir tombe tôt, un éclairage (avant et arrière) est nécessaire pour rentrer chez soi.

Voir aussi le "roman photo" d’une rando.

Où allez-vous faire du vélo le dimanche ?

Pour l’antenne de Paris-Île-de-France, les randonnées vélo et VTT ont lieu dans toute la région, au départ d’une gare. En VTT, les nombreuses forêts offrent de multiples terrains de jeux. En vélo de route, ce ne sont pas les petites routes bucoliques qui manquent. Parfois, les départs se font directement de Paris.
Pour les autres antennes, les déplacements, qui se font plutôt en voiture, permettent d’atteindre rapidement des lieux variés de randonnées.  

Peut-on prendre le train avec un vélo ?

Le dimanche, c’est surtout en Île-de-France qu’on utilise les trains. Les vélos sont autorisés dans tous les trains de banlieue et RER durant les week-ends. On se regroupe en queue de train. À noter que les forfaits Navigo sont dézonés tous les week-ends et durant certaines vacances.
Pour les déplacements plus lointains, les Dérailleurs sont également adeptes du train. La SNCF accepte les vélos dans tous ses trains, à condition qu’ils soient démontés et rangés dans des housses à vélos.

Pour venir à une randonnée d’un dimanche, comment faut-il faire ?

Tu t’inscris (c’est gratuit) à la randonnée en cliquant dans le calendrier sur le lien « S’inscrire à cette randonnée ». Ton message d’inscription parviendra directement dans la boîte mail du guide. C’est l’occasion de lui demander des précisions sur la randonnée.

En Île-de-France, tu viens au moins 20 min avant le départ du train pour avoir le temps de prendre ton billet et de retrouver le guide et le groupe sur le quai de la gare de départ.

Tu peux venir rouler trois fois sur une randonnée d’une journée, avant d’adhérer. En revanche pour les week-ends et les séjours, il faut être membre du club à jour de sa cotisation.

Faut-il une assurance ?

C’est plus que conseillé. Une assurance multisports fait très bien l’affaire. La cotisation à l’association ne comporte pas d’assurance individuelle pour les membres. N’hésite pas à demander conseil à l’un des membres du bureau.

Je suis plutôt quelqu’un de discret : venir dans une asso « homo », j’aimerais bien mais …

On te rassure, nous sommes d’abord un club de sport, et rien ne nous distingue des autres cyclistes quand on roule. Quant aux photos, pas d’inquiétude : nous ne diffusons aucune élément en public sans l'autorisation des personnes visibles (cf le bulletin d’inscription).

Et puis, le club est ouvert. Fille et garçon, lesbienne, gay, bi, trans ou hétéro, l’essentiel est de partager l’esprit et les valeurs du club : convivialité, respect, solidarité sportive, bonne humeur… et de se faire plaisir à vélo. 

Notre association a également été pour certains une opportunité pour mieux assumer sa différence.

Y a-t-il un âge limite ?

La seule limite, c’est d’avoir 18 ans révolus pour rouler avec le club et en devenir adhérent. Toutes les tranches d’âges sont "représentées" dans le club et chacun roule en fonction de sa forme et de son envie. 

Comment faire pour adhérer aux Dérailleurs ?

Les Dérailleurs proposent une adhésion en ligne, sur le site internet derailleurs.org.

Il suffit de choisir le type d'adhésion et de payer.

Pour les primo-adhérents, toute adhésion après le 1er septembre est valable jusqu'à la fin de l'année suivante.

L'adhésion nécessite de compléter ton profil adhérent et de joindre un certificat médical à jour.

un club lgbt

Les Dérailleurs sont un club de vélo lesbien, gay, bi, trans et friendly.
Présents dans plusieurs régions de France, notre club est ouvert à toutes et tous, débutants ou confirmés. Nous organisons toute l'année des randos, week-ends & séjours vtt (mountainbike) et vélo de route.
Antennes des Dérailleurs à Nantes, à Bordeaux, à Toulouse, à Lyon (Rhône - Alpes) et à Paris / en Ile de France.