×
×

LA féministe, le retour

Flash info

Oyé ! Oyé ! Fin de toutes les restrictions liées à la pratique du vélo. Profitez en bien !

raconté par Il y a 1 mois 3 semaines 6 jours
une sortie Dérailleurs organisée par SYLVIE avec 6 participants randonnée niveau 1 36 km 100 D+ à


le chat sportif

LA féministe, le retour

0 comments
Nb participants: 
6 participants
km: 
36 km
Dplus: 
100 D+

Participants : 6
Distance parcourue : 36KM
Dimanche 25 avril 2021
Temps : ensoleillé mais vent frisquet

Ce jour-là, à Paris, il faisait beau malgré une petite bise venue du nord qui nous contraint à garder longtemps nos goretex et autres textiles protecteurs. Donc même RDV et quasi-même participants pour boucler cette sortie proposée en février dernier et rester dans les clous des dernières consignes sanitaires relative au cercle des 10km. Au final, nous avons parcouru 36,75km exactement allant de plaques en plaques célébrant -ou pas- ces femmes illustres qui ont vécu à Paris. En plus, cette fois-ci, la sortie fut agrémentée par la visite de deux expos : la première, photographique, place de la Bastille exposant les clichés de l’arménien Antoine Agoudjian (https://agoudjian-bastille.photo), la seconde sculpturale du chat de Geluck sur les champs Élysées (https://lechat.com/wp-content/uploads/2019/08/CP-LE-CHAT-DEAMBULE.pdf). Nous n’étions pas seules en cette fin de matinée devant le gros minet que les minots adorent mais nous avons quand même pu nous faire tirer le portrait. Avant d’en arriver là, nous avions fait halte au 20 rue Paul Bert où résida Violette Leduc et son affamée (?) puis au 202 rue de Rivoli, devant l’hôtel Saint James & Albany, port d’attache de la magistrale Marguerite Yourcenar et son œuvre au noir et de « je crois qu’il faut presque toujours un coup de folie pour bâtir un destin ». Une fois le tour de l’Arc accompli pour saluer l’acte de bravoure de Monique Wittig et ses consœurs, nous repartîmes vers le parc Georges Brassens, en cours de rénovation mais pratique pour la pause pipi-pic-nic et c’est à ce stade que nous a rejoint notre cher président lesbien pour semble-t-il éliminer quelques traces éthyliques de son fameux «Rosé-roulettes » de la veille, l’heure étant au thé et home-made cake avant repartir vers LA découverte de la journée : l’adresse au 80, rue de Gergovie, du cabinet médical de la première médecin de ville, Madeleine Pelletier, une personnalité hors du commun et tellement avant-gardiste qu’elle finit par être internée à St-Anne. De là, nous allions parcourir quelques rues emblématiques du 14ème arrondissement : d’abord en nous rendant au 86 rue Daguerre où résida la talentueuse cinéaste Agnès Varda puis en nous dirigeant vers la villa Seurat où se concentre la richesse architecturale des ateliers d’artistes datant des années folles dont celle de la sculptrice Chana Orloff. En repartant vers la rue de la glacière, nous marquons un arrêt au 25 rue d’Alésia où vécut Françoise Sagan et quelques-unes de ses amantes, sûrement. Donc, direction le Panthéon via la rue de la Glacière au 24, précisément, adresse où vécurent Marie Curie et Pierre, dont la renommée internationale n’est plus à démontrer. Arrivées place du Panthéon, nous avions en tête, la résistante et ethnologue Germaine Tillion mais ce n’est pas la seule « panthéonisée » ... depuis 2015, ...aussi si vous cherchez un prénom célèbre...Sophie, Marie, Geneviève, Simone ou Germaine ?
Passés cette place emblématique, il ne nous restait plus qu’à nous rendre au 11 rue de la Bûcherie où Simone de Beauvoir rédigea le deuxième sexe et terminer notre balade au soleil, devant le 36 quai de Béthune face aux plaques de Marie Curie (bis) et René Cassin (prix Nobel de la Paix). Ah ! si j’oubliais, nous avons aussi rapidement - à l’ombre, c’était glacial- été tourné devant le 19 quai de Bourbon, l’atelier-prison de Camille Claudel qui fut internée durant plus de 30 ans en hôpital psychiatrique à la suite de sa rupture avec Rodin et puis au 3 quai des fleurs devant la plaque de Yvonne Netter, avocate et militante féministe qui fut à l’origine première de cette balade à thème.
Merci à toutes et tous d’être venues


annonce initiale

LA balade Féministe, le retour

Il y a 1 mois 3 semaines 6 jours
randonnéevélo de routeniveau 1

RDV comme la dernière fois , place de l'île de La Réunion (colonne du Trône à 2 roues de la place de la Nation)
pour une balade intramuros à la découverte des femmes célèbres qui vécurent à Paris
LA féministe vous présentera ses chats si vous avez de la chance ;-)

lieu du rendez-vous sur place: 
place de l'île de la Réunion
75012 paris 48° 50' 52.7316" N, 2° 23' 54.3732" E
FR


trace gps


album photo



un club lgbt

Les Dérailleurs sont un club de vélo LGBT (lesbien, gay, bi, trans) et friendly.
Présents dans plusieurs régions de France, notre club est ouvert à toutes et tous, débutants ou confirmés. Nous organisons toute l'année des randos, week-ends & séjours vtt (mountainbike) et vélo de route.
Antennes des Dérailleurs à Paris Ile de France, dans l'Ouest (Nantes, Paimpol, Bordeaux), à Toulouse, et en Rhône - Alpes(Lyon, Grenoble).