×
×

Pilotage Riz-Coca

Flash info

Oyé ! Oyé ! Fin de toutes les restrictions liées à la pratique du vélo. Profitez en bien !

raconté par Il y a 2 semaines 1 jour 6 heures
une sortie Dérailleurs organisée par Marti Castellano avec 9 participants formation & stage multiples niveaux 15 km à

Brignais


Pilotage Riz-Coca

0 comments
Nb participants: 
9 participants
km: 
15 km

Vous avez eu l’épisode 1 de notre série « Les dérailleuses de Brignais», avec enduit¸ peinture, Leroy Merlin (tiens, un mec ?), et accessoirement petit tour de route. Ca c’était la semaine dernière (cf compte-rendu de Sophie). Et bien voici la suite, scie sauteuse, riz-coca, pilotage et pump-track.

Episode 2, donc.

Arrivée à Brignais chez Jeannie samedi en fin de journée pour boire un coup avec les potes et inspecter les travaux finis des copains. La peinture, rien à dire, c’est parfait. On voit qu’on a eu affaire à des professionnelles la semaine dernière. Elles ont le déroulé de rouleau souple et efficace. Mais cette semaine, la cuisine Vögikâ et le canapé Hääbitaaht, c’est disons…. à suivre.

Côté Vögikâ, on a le plan de travail, un peu de guingois, feux 4 gaz comme dans le « showroom » (puisque pas connectés au gaz), four micro-ondes à terre dans le séjour. Quant au canapé Hääbitaaht, on ne doute pas qu’il soit très confortable, mais pour l’instant c’est un carton plat tout juste sorti de son containeur.

Les moyens matériels et humains étaient pourtant au RdV: scie sauteuse, perceuse, visseuse, et la fine fleur Lyonnaise et Grenobloise du bricolage. Mais voilà, le poulet marsala acheté au marché pour le repas de midi ne sortait pas des très insipides mais toutefois très hygiéniques cuisines suédoises. Et en cette période de Covid, c’est la tourista qui vient à vous. L’intoxication au marsala mériterait d’ailleurs que nos épidémiologistes, lorsqu’ils seront dégagés des urgences du moment, s’y intéressent. Tout le monde y passe, mais la partie la plus aigüe de la crise est répartie dans le temps selon les individus. Du point de vue du taux d’occupation des chiottes c’est parfait : occupées à 100% jour et nuit, mais jamais la queue. Quand il y en a un qui va mieux, c’est la suivante qui est pâle, se tord le bide et occupe la place. Alors évidemment, pendant ce temps la productivité de l’atelier Vögikâ baisse sensiblement. Et le montage du canapé Hääbitaaht même en heures sup, on n’y songe même pas.

Le lendemain, Cricri bosse et ne peut pas se joindre à nous (c’est drôle, Crici ne bosse pas pendant les apéros…), Ricou déclare forfait – pour en arriver là, il faut vraiment qu’il ait forcé sur le marsala ; Lolo et Jeannie tous deux les trais tirés bourrent leurs sacs de PQ, de riz et de coca ; Line qui n’avait fait que goûter au vilain poulet s’en tire un peu mieux avec seulement une bouteille de coca. Du riz toutefois, en prévention. On retrouve Roxane, Didier, Didier, Cyril et Marti. En pleine forme ceux-là pour la journée pilotage. Le professeur Marti supervise les professeurs-élèves Line et Lolo, et les élèves c’est nous.

Les ateliers sont à la fois super ludiques et très pédagogiques. Line installe un truc qui ressemble à des poteaux de rugby au milieu d’un terrain de hand, sauf que la barre horizontale est à peine au-dessus du sol et que sans rire elle nous explique qu’on va passer dessous avec notre vélo. Et sans rire, ça finit par passer. Vous avez déjà vu Ricou passer sous un tronc d’arbre à la hauteur de son guidon ? Et bien c’est pareil, on se met d’un coté du vélo, tout en gardant les pieds et les mains dessus, on lèche le sol ou presque et avec un peu de bol on ne fait pas tomber la barre. (A ne pas essayer avec un vrai tronc d’arbre sans entrainement préalable).

Pendant ce temps Marti et Lolo nous ont concocté 3 slaloms. Géant, spécial, et super-G. Sur une pente flocon. Les skieurs grenoblois exultent… et pensent enfin trouver leur zone de confort. Ouais… c’est presque pareil que le ski mais appuyer sur une pédale ça reste quand même plus compliqué qu’une prise de carres. Roxane est impressionnante, après un ou deux passages tout au plus, elle a déjà assimilé les appuis. Les autres, on fait ce qu’on peut, mais les sensations sont géniales.

(La fluidité de la narration impose que l’on vous épargne les allers-retours discrets, mais toutefois nombreux et remarqués pendant les exercices, de nos dérailleurs atteints de marsalite aigüe.)

Météo France nous avait promis une journée pourrie. On aime les faire mentir… et on ne déplore un petit nuage qu’au moment du pic-nic histoire de justifier le coupe-vent. La pause riz-coca passée, on reprend par du pédalé-freiné, et une série de jeux qui consistent à dégager les autres du périmètre tout en restant en pédalé-freiné. Roxane, comme toujours, excelle. Mais sans que Didier (non l’autre Didier) et Cyril ne l’aient poussée dans ses retranchements.

Pour la suite, Line et Marti ont voulu jouer aux djeunes. La crise de la quarantaine sans doute. Ils nous ont déniché un pump-track. C’est un circuit tout plein de bosses pour ados sur-testotestéronés, où le principe consiste à pomper (messieurs, allons…) avec les mains et les pieds sur son vélo, pour faire le tour du circuit sans donner un seul tour de pédale. Jeannie déclare forfait, non pas devant la testostérone, mais prise d’une fulgurance de marsalite. Quant à Lolo, ça lui redonne un petit coup de jeunesse ce circuit de gamins même pas vraiment turbulents. Il est tout guéri et tente de suivre ce petit minou super doué qui a séché son dernier bouton d’acné il y a 2 ou 3 ans tout au plus. Là encore sensations au RdV et épuisement généralisé. Le poulet n’y est pour rien.

Didier nous quitte, mais il reste l’autre Didier. Cyril demande de rouler avec descente sans montée. Marti nous improvise ça sur le champ et trouve le moyen, en prime, de nous concocter sur le terrain un petit exo pour garçons peureux. Avec Marti et Lolo en parade, on ne sait dans quels bras s’élancer. Du coup ça passe entre les deux.

Le jury unanime délivre le Capes aux trois maitres avec ses félicitations. Et c’est vrai qu’on en a appris sur le vélo. On retrouve Jeannie pour le pot final, non alcoolisé, faute de bistrot classique ouvert le dimanche. Personne ne commande de Coca.

P.S. Une bise à Jean-Marc qui m’a prêté son super vélo.

 

 


annonce initiale

Zigzag dans les sentiers !

Journée pilotage niveau 1 à 2
Il y a 2 semaines 1 jour 6 heures
Brignais
formation & stagevttmultiples niveaux

Journée de formation ouverte aux vététistes qui souhaitent progresser pour être plus à l'aise quand les sentiers deviennent techniques.
Elle se dérouleras au tour de Brignais aux portes de Lyon

Sont abordés les fondamentaux techniques du VTT,
- Équilibre - Statique, dynamique
- Motricité - Propulsion, Freinage
- Pilotage - Conduite, Trajectoire
- Franchissement - saut

Apprentissage des bases : dissociation des appuis du vélo (la base!), position cavalier (la deuxième base!), équilibre à basse vitesse, utilisation et dosage des freins avant et arriéré, notion de trajectoire, franchissement de petit obstacle, notion de trajectoire ... Le journée est organisée avec des exercices thématiques qui sont répétés plusieurs fois et des déplacements.

Niveau découverte. Pour ceux et celles qui roulent en niveau 1,5 ou 2 aux dérailleurs. Vous pouvez contacter Line, Marti ou Lolo si vous rencontrez des difficultés pour savoir si votre niveau est compatible avec cette journée.

Nombre de participants : 8 max + les encadrants. L'encadrement est assuré par les bénévoles du club dont notamment Line, Lolo et Marti

Le matériel à amener :
- une bonne dose de concentration
- matériel et tenue classique de randonnée VTT
- le vélo équipé de pédale plate (pas de pedale automatique)
- eau et pique nique

Horaire de rendez vous : 9h30h.
Le lieu précis de rendez vous sera communiquer par mail

Hébergement
Si vous avez besoin d'un hébergement. On a des solutions sur Brignais-Lyon. Indiquez nos le en commentaire.

lieu du rendez-vous sur place: 
Brignais
45° 40' 29.7984" N, 4° 45' 9.2304" E
FR


trace gps


album photo



un club lgbt

Les Dérailleurs sont un club de vélo LGBT (lesbien, gay, bi, trans) et friendly.
Présents dans plusieurs régions de France, notre club est ouvert à toutes et tous, débutants ou confirmés. Nous organisons toute l'année des randos, week-ends & séjours vtt (mountainbike) et vélo de route.
Antennes des Dérailleurs à Paris Ile de France, dans l'Ouest (Nantes, Paimpol, Bordeaux), à Toulouse, et en Rhône - Alpes(Lyon, Grenoble).