×
×
un club lgbt Bienvenue chez les Dérailleurs

 club vtt et vélo route gay, lesbien et friendly

Flash info

Suite aux décisions gouvernementales du 14 mars 2020 pour limiter la propagation du COVID-19, les activités cyclistes sont désormais concernées. Les randos Dérailleurs (dans toutes les antennes) sont donc suspendues pour une durée indéterminée. En attendant une reprise rapide, prenez soin de vous !
Franck, pour le CA des Dérailleurs

nos prochaines sorties

nos dernières sorties

Une rando à faire dans son canap'
  • by
  • 21 mar 2020

C'est aujourd'hui la rando « I partant à vélosse sur la charào peur alaï dans le moulane »...
Corona oblige, la rando est reportée, mais le confinement n'est que physique, il n'est pas interdit de rêver...
Alors je vous propose que vous faire découvrir un p'tit bout de chez moi.... (la reco du dimanche 15 mars)

Faire un copier/coller de l'adresse :
file:///C:/Users/moi/Pictures/derailleurs/rando%2021%20mars%202020/CR%2021%20mars.html

Nb participants: 
10 000 participants
I partant à vélosse sur la charào peur alaï dans le moulane * -rando REPORTEE-
×
Blog Esprit Design

la [Dernière]...(jusqu'à la Prochaine)
  • by
  • 17 mar 2020

Votre VTT / Vélo vous tend les bras pour une bonne séance de soins (nettoyage, réglages,…) - On se retrouve dès qu’on peut les ami.e.s. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN. LOCKDOWN.

Nb participants: 
4 participants
MEUDON [best of] ANNULEE ou OFF
×

Fontainebleau sous un autre angle
  • by
  • 02 mar 2020

Très belle rando qui chose folle nous a permis de redécouvrir Fontainebleau, amazing!
Les Km ont défilé le long de la Seine puis après qques singles, arrivés à Moret sur Loing. Je repère les panneaux de la transiberique (https://eurovelo3.fr/eurovelo3/), voilà une rando inspirante!
Picnic luxueux de partages meme s'il fait frisquet
Après midi roulante, nous allons vers la grotte Beatrix d'où le paysage est fabuleux.
Final au chateau de Fontainebleau

Bravo à Jo et Benoit (car nous en avions 2 dans la meme rando) pour leur peche, Bravo à Jérôme et Pablo pour leur salade de pates pour famille nombreuse.
Bravo à Laurent pour son partage d'expérience (je vous donne le secret : il ne faut jamais s'arreter de rouler - ça pourrait faire le titre d'un film)
Merci à Benoît(1) et à Dewi pour le parcours et merci à FreDDo de m'avoir protégé du vent pdt le picnic

Nb participants: 
9 participants
Tours et détours à Fontainebleau
×

Bike A Mours
  • by
  • 02 mar 2020

Les parisiens ont le RER-C, les antennes ont le co-voiturage. A Grenoble, on vous recommande le service Uber-Ricou. Le véhicule n’est pas très grand, mais la compagnie des plus agréables. RdV en bas de chez moi à 6h30. Un dimanche matin, pure folie ! Vu l’heure on a des doutes : ajoutez à cela qu’une rumeur perfide a soufflé depuis Paris qu’un passager régulier du service en altérait régulièrement la ponctualité. Eh bien non : texto reçu à 6h28 « arrivée prévue 6h42 ». A 6h41 et 55s, Uber Ricou s’arrête devant ma porte. Ce que les franciliens peuvent être médisants parfois…Petit casse-tête pour accrocher un troisième VTT sur le joli porte vélos Thule tout neuf – le modèle qu’on voit plus souvent derrière une Audi A5 qu’au cul d’une Dacia – mais Lolo plie le tout dans le coffre, le passager de 6h42 inclus, et en voiture tout le monde.

Le co-voiturage, c’est bien pour la tchatche. Quand on se traine 3 à 500 m derrière les autres pendant la rando, le trajet c’est bien la seule chance qu’on a de papoter avec qui que ce soit de la journée (on rappelle qu’en Rhône Alpes, les distances ne sont utilisées que pour les dénivelés). Le dénivelé, parlons-en. Marti avait proposé un gentil 2 pignons, 35 bornes et 900m D+. Parfait pour se remettre de deux jours de ski intense. Un heureux hasard avait transformé ce charmant programme en 48 km et 1400m D+… tiens donc. L’option 35 km restait au programme, c’était le plan d’Edwige et Roxane. Ouf !

Arrivés sur les lieux, on est heureux de retrouver Marti. Il est venu avec trois potes… on craint le pire pour le rythme de la rando : tout d’abord Rémy, un gosse de 20 ans, et Fabien un jeune collègue de Marti. Ca commence mal. Mais voilà que Fabrice, le papa du gamin, avec quelques rondeurs et forcément plus âgé, est aussi de la partie. Quelle bonne idée de l’avoir invité c’est bien lui qu’on attendra dans les côtes. Et hop, tout le monde s’inscrit sur le parcours 48 km. Oh, le présomptueux et fier que tu fais… Fabrice roule avec assistance électrique, et en plus c’est un mâle hétéro, qui ne tremble donc pas dans les descentes, lui. Bref, tu seras puni et devras boire ta coupe de bon trainard.

L’intérêt d’être lent, c’est qu’au moins on profite du paysage (j’ai pas déjà écrit ça dans un autre compte-rendu ? Ça devient lassant de se répéter). Ce pays de Mours, à deux pas de Royans, est un vrai petit bijou : paysage forestier de collines sur la rive droite de l’Isère d’où on a une vue imprenable sur le Vercors et, plus loin au nord, la Chartreuse. Le tout sous un soleil radieux, et un aberrant 20° à l’ombre en cette mi-février. Une organisation au top, et un parcours presque uniquement en monotrace – on devrait d’ailleurs prévoir quelques passages en double trace supplémentaires, parce que les papis en VAE qui vous font dégager sur le côté pour ne pas être ralentis, à la longue c’est un peu gonflant… Oui, oui je sais, j’y viendrai aussi…

Un panneau « souriez » agrémenté d’un immense smiley est posé dans un virage. On se dit « tiens les organisateurs ont de l’humour ». Et bien pour l’humour on ne sait pas, mais ce qui est sûr c’est qu’ils ont du goût. Parce qu’à la sortie du virage se tient un ravissant photographe en position de chevalier servant qui méritait bien tous ces efforts. On le retrouve une deuxième fois, le joli photographe, toujours annoncé par sa pancarte, et là bien sûr l’effet de surprise étant passé, je m’arrête pour échanger quelques mots.

Au deuxième ravito, la bande des garçons Lolo, Ricou, Fabrice, Fabien, Rémy et Nico, prennent leur temps et dévalisent le buffet. Hélas, les filles ne sont pas là. Et il faut se décider : option « courte » ou option longue. J’opte pour l’option courte, largue les garçons, qui de toute façon n’ont pas dû s’en rendre compte, et j’espère en vain retrouver les filles. Jamais je n’aurais cru courir un jour après les filles… On se retrouve finalement à l’arrivée avec Roxane, dont c’était la première sortie sérieuse après une longue absence, et Edwige, la locale de l’étape ; nous passons un bon moment ensemble au soleil autour de nos ravioles. Les garçons nous rejoignent, semble-t-il assez fatigués (bien fait pour eux !), et on continue la tchatche aidés d’une petite bière pendant leur repas. Les GPS concluront à 52 km 1550 m D+ pour le parcours long et 40 km 1150m D+ pour le court. Ben oui, on vous avait annoncé 2 pignons. On attend la prochaine sortie 3 pignons :-)

On s’attarde encore avec un des organisateurs assez intrigué par ces « Dérailleurs » ; on lit dans les regards de certains garçons qu’on prendrait plaisir à lui faire découvrir de nouveaux horizons et quelques à-côtés de notre association.

Allez, l’heure des bises et des on-la-refera-l’année-prochaine est venue. Marti s’excite déjà sur un flyer qui promet 60 km et un dénivelé indécent – il faut qu’il en parle à Sophie. On compte sur Edwige pour organiser une nouvelle sortie sur ses terres. On prend encore quelques photos, puis on raccroche les vélos derrière la voiture garée en lisière du stade de foot. Les mômes en bordure de terrain parlent des filles à peine mieux que le président des Etats-Unis ; on se bouche les oreilles ; Lolo comprend pourquoi il n’a jamais aimé le foot. Moi je sais pourquoi je me sens bien avec les Dérailleurs.

Nb participants: 
9 participants
BIKE IN MOURS (holala !! )
×

la Vendée dans le vent
  • by
  • 23 fév 2020

Pour ne pas faillir à la tradition des dérailleurs, c’est aujourd’hui moi, en ma qualité de nouvel arrivant dans le groupe de l’ouest qui rédige le compte rendu de la sortie du jour.

Je suis parti ce matin vers 08h45 de Guérande direction la Vendée plus exactement Saint Hilaire de Rietz. Arrivée 10h15 sur un parking désert. Sans confirmation la veille et sans numéro de téléphone, je me dis qu’un appel pour vérifier que la sortie était maintenue aurait pu être été le bienvenu.

Mais finalement une quinzaine de minute plus tard, je vois arrivé deux VTT dont celui de notre guide Carine. Après les présentations, Carine m’explique l’itinéraire pour cette rando découverte.

Traversée des marais puis pic nic dans les dunes puis traversée de la forêt avant de revenir à notre point de départ. Cela me semble de bonne augure pour me tester, mon vélo et moi, dans des conditions de roulage différentes. Je dois préciser que j’ai un nouveau vélo que je n’ai testé qu’une fois sur des sentiers côtiers.

Mot d’ordre de la sortie « resté groupé ». Nous ne faillirons pas à la consigne.

La première partie de la rando marie effort et culture en traversant les marais. On longe des étiers, on y aperçoit la faune locale, on y devine une avocette, on aperçoit des bourrines, chaumière typique. Cela dans une ambiance venteuse vivifiante voire réfrigérante. Les temps de pause sont écourtés, le moment de s’assurer que notre petit groupe est bien au complet.

Après une heure de pédalage, nous voici face à la mer, prêt à trouver un refuge derrière les dunes comme prévu, pour reprendre des forces. Chacune et chacun dégustent sa préparation, sans se faire prier, et se voit gratifier pour les plus gourmands, de carré de chocolat à la poire, offert par Carine qui reboost la troupe.

Nous voila désormais en partance pour la forêt ou je fais une échappée arrivé sur les sentiers. Lucie et Nadège décident de regagner notre point de départ par la route. Quant à nous, nous continuons dans la foret, sur la trace de Carine qui nous fait découvrir son terrain de jeu. Nous enchainons, descente à pic et montée plutôt raide, dont une que Jess négocie sans mettre le pied a terre. Le niveau est au rendez vous, autant dans les côtes que dans les descentes, les émotions aussi.

De retour à notre point de départ, nous finirons cette rando chez Carine pour nous réchauffer avant de prendre le chemin du retour.

Rv est pris avant de se quitter pour fin mars pour avaler cette fois ci 50 km, dans un secteur proche de chez moi. Le temps de remercier Carine, pour cette organisation sans faille, je rentre content de ce moment passé entre dérailleuses et dérailleur, votre humble serviteur.

Merci Alexis pour le compte rendu :)

Nb participants: 
6 participants
Rando découverte sur la côte vendéenne
×

sortie au sommet
  • by
  • 17 fév 2020

"oh bin elle va éplucher les patates"
"heu non elle est dans la voiture"
"quoiiiiii"
La force des Dérailleurs, même avec des ligaments très croisés et très rompus, on fait de la raquette. C'est beau le mental!!
Oui, Line est venue! Et en forme avec ça, une vanne foireuse toutes les 10 mn !

Après une soirée au Bend, chargée pour certaine, les troupes venue du sud et du nord (de Grenoble) sont en route, et... en retard.

P'tain, faut se dépêcher, il y a une nouvelle adhérente, faut pas la faire attendre. Loupé, bien 1h de retard.
Cécile est un ange, pas un mot de travers et elle avait un bouquin (heureusement)!!

La journée est sublime, grand bleu, la neige scintille et nous avons en plus de Cécile, d'Axelle et Sonia venues des environs de Digne et des habitués, notre FreDDo from Paris. Rahhhh
Nous voilà partis avec raquettes pour certains et crampons pour les autres depuis Chamrousse 1650. Objectif piste n°4, le lac Achard, 7km de rando
Asko se roule dans la neige (pas un nouveau Dérailleur, le chien de Jean-Marc rompu aux Dérailleurs), on lance une bataille de boule de neige et enlevons la première couche. Oui, il fait très chaud. la montée se fait élastique et bavarde. Oui Line balance des vannes, on ne suit pas toujours mais on aime. Et enfin le lac Achard. On se barbouille de crème solaire en enlevons la deuxième couche.
Pour les coquin(e)s, on ne vous dira pas le nombre de couches...

"bin il est ou?"
"Heu là"
"regarde, il y a des gens aussi au bord du lac"
"ah"
"mais c'est que de la neige"
"ok, on reviendra cet été"
La montagne est pleine de surprises

Descente à travers le domaine, la neige se fait rare parfois, Axelle fait de la luge sans luge sur des briques, Sophie cherche son bâton, on partage les bananes et les amandes du midi.
Retour station, on a faim, Cécile nous quitte, ce sera pour une autre fois.
Vite, faut éplucher les patates, Line est venue raquetter donc les patates sont en chemise et Jean-Marc nous attend pour une superbe raclette qui, vu la météo aurait pu être un BBQ!.
Raclette gargantuesque à 15h, Jean-Marc pense à installer des casiers de chantier pour les abonnés. Je ne donne pas de noms.

Bref, superbe
Merci à tou(te)s

Nb participants: 
9 participants
Raclette en raquette
×
un club lgbt

Les Dérailleurs sont un club de vélo LGBT (lesbien, gay, bi, trans) et friendly.
Présents dans plusieurs régions de France, notre club est ouvert à toutes et tous, débutants ou confirmés. Nous organisons toute l'année des randos, week-ends & séjours vtt (mountainbike) et vélo de route.
Antennes des Dérailleurs à Paris Ile de France, dans l'Ouest (Nantes, Paimpol, Bordeaux), à Toulouse, et en Rhône - Alpes(Lyon, Grenoble).