×
×
un club lgbt Bienvenue chez les Dérailleurs

 club vtt et vélo route gay, lesbien et friendly

Flash info

Oyé ! Oyé ! Fin de toutes les restrictions liées à la pratique du vélo. Profitez en bien !

nos prochaines sorties

nos dernières sorties

Quelques mots des nouvelles recrues...
  • by
  • 20 juin 2021

Département de l’Isère, puis la Drôme, puis l’Isère, mais où va-t-on ?

Ha oui… dans la Loire…

Marty, Bernie, Jeannie, on les suit… Pour les Côtes Rôties !

On n’est pas les derniers on est rejoint par les Didiers…

On n’est pas perdus, pas de vague à l’âme dans la montagne, grâce à Roxanne.

On en passe des dômes… derrière Guillaume.

Le café à Pellussin nous a fait beaucoup de bien… Car, nom d’un chien, sans chapeau on a eu très chaud…

Trop de la balle Malleval et beaucoup de roule-ma-poule sur les cailloux.

Sommet à 600m atteint avec splendeur par les Dérailleurs !
Daniele et Pascale de Grenoble (et Chamonix)

Nb participants: 
9 participants
Ballade en côtes-roties
×

Lutter pour être visible pas pour être une cible
  • by
  • 14 juin 2021

7 500 participants à cette marche militante nantaise !
Même sans musique l'ambiance était là !

Les Dérailleurs ont participé à l'organisation, en mode sécurité de fin de cortège... ce n'est pas la place idéale pour profiter de la fête.. mais sans les bénévoles, la marche n'aurait pas eu lieu !
Merci aux présents !
#fiers

Nb participants: 
7 500 participants
Marche des Fiertés de Nantes
×

Pilotage Riz-Coca
  • by
  • 10 juin 2021

Vous avez eu l’épisode 1 de notre série « Les dérailleuses de Brignais», avec enduit¸ peinture, Leroy Merlin (tiens, un mec ?), et accessoirement petit tour de route. Ca c’était la semaine dernière (cf compte-rendu de Sophie). Et bien voici la suite, scie sauteuse, riz-coca, pilotage et pump-track.

Episode 2, donc.

Arrivée à Brignais chez Jeannie samedi en fin de journée pour boire un coup avec les potes et inspecter les travaux finis des copains. La peinture, rien à dire, c’est parfait. On voit qu’on a eu affaire à des professionnelles la semaine dernière. Elles ont le déroulé de rouleau souple et efficace. Mais cette semaine, la cuisine Vögikâ et le canapé Hääbitaaht, c’est disons…. à suivre.

Côté Vögikâ, on a le plan de travail, un peu de guingois, feux 4 gaz comme dans le « showroom » (puisque pas connectés au gaz), four micro-ondes à terre dans le séjour. Quant au canapé Hääbitaaht, on ne doute pas qu’il soit très confortable, mais pour l’instant c’est un carton plat tout juste sorti de son containeur.

Les moyens matériels et humains étaient pourtant au RdV: scie sauteuse, perceuse, visseuse, et la fine fleur Lyonnaise et Grenobloise du bricolage. Mais voilà, le poulet marsala acheté au marché pour le repas de midi ne sortait pas des très insipides mais toutefois très hygiéniques cuisines suédoises. Et en cette période de Covid, c’est la tourista qui vient à vous. L’intoxication au marsala mériterait d’ailleurs que nos épidémiologistes, lorsqu’ils seront dégagés des urgences du moment, s’y intéressent. Tout le monde y passe, mais la partie la plus aigüe de la crise est répartie dans le temps selon les individus. Du point de vue du taux d’occupation des chiottes c’est parfait : occupées à 100% jour et nuit, mais jamais la queue. Quand il y en a un qui va mieux, c’est la suivante qui est pâle, se tord le bide et occupe la place. Alors évidemment, pendant ce temps la productivité de l’atelier Vögikâ baisse sensiblement. Et le montage du canapé Hääbitaaht même en heures sup, on n’y songe même pas.

Le lendemain, Cricri bosse et ne peut pas se joindre à nous (c’est drôle, Crici ne bosse pas pendant les apéros…), Ricou déclare forfait – pour en arriver là, il faut vraiment qu’il ait forcé sur le marsala ; Lolo et Jeannie tous deux les trais tirés bourrent leurs sacs de PQ, de riz et de coca ; Line qui n’avait fait que goûter au vilain poulet s’en tire un peu mieux avec seulement une bouteille de coca. Du riz toutefois, en prévention. On retrouve Roxane, Didier, Didier, Cyril et Marti. En pleine forme ceux-là pour la journée pilotage. Le professeur Marti supervise les professeurs-élèves Line et Lolo, et les élèves c’est nous.

Les ateliers sont à la fois super ludiques et très pédagogiques. Line installe un truc qui ressemble à des poteaux de rugby au milieu d’un terrain de hand, sauf que la barre horizontale est à peine au-dessus du sol et que sans rire elle nous explique qu’on va passer dessous avec notre vélo. Et sans rire, ça finit par passer. Vous avez déjà vu Ricou passer sous un tronc d’arbre à la hauteur de son guidon ? Et bien c’est pareil, on se met d’un coté du vélo, tout en gardant les pieds et les mains dessus, on lèche le sol ou presque et avec un peu de bol on ne fait pas tomber la barre. (A ne pas essayer avec un vrai tronc d’arbre sans entrainement préalable).

Pendant ce temps Marti et Lolo nous ont concocté 3 slaloms. Géant, spécial, et super-G. Sur une pente flocon. Les skieurs grenoblois exultent… et pensent enfin trouver leur zone de confort. Ouais… c’est presque pareil que le ski mais appuyer sur une pédale ça reste quand même plus compliqué qu’une prise de carres. Roxane est impressionnante, après un ou deux passages tout au plus, elle a déjà assimilé les appuis. Les autres, on fait ce qu’on peut, mais les sensations sont géniales.

(La fluidité de la narration impose que l’on vous épargne les allers-retours discrets, mais toutefois nombreux et remarqués pendant les exercices, de nos dérailleurs atteints de marsalite aigüe.)

Météo France nous avait promis une journée pourrie. On aime les faire mentir… et on ne déplore un petit nuage qu’au moment du pic-nic histoire de justifier le coupe-vent. La pause riz-coca passée, on reprend par du pédalé-freiné, et une série de jeux qui consistent à dégager les autres du périmètre tout en restant en pédalé-freiné. Roxane, comme toujours, excelle. Mais sans que Didier (non l’autre Didier) et Cyril ne l’aient poussée dans ses retranchements.

Pour la suite, Line et Marti ont voulu jouer aux djeunes. La crise de la quarantaine sans doute. Ils nous ont déniché un pump-track. C’est un circuit tout plein de bosses pour ados sur-testotestéronés, où le principe consiste à pomper (messieurs, allons…) avec les mains et les pieds sur son vélo, pour faire le tour du circuit sans donner un seul tour de pédale. Jeannie déclare forfait, non pas devant la testostérone, mais prise d’une fulgurance de marsalite. Quant à Lolo, ça lui redonne un petit coup de jeunesse ce circuit de gamins même pas vraiment turbulents. Il est tout guéri et tente de suivre ce petit minou super doué qui a séché son dernier bouton d’acné il y a 2 ou 3 ans tout au plus. Là encore sensations au RdV et épuisement généralisé. Le poulet n’y est pour rien.

Didier nous quitte, mais il reste l’autre Didier. Cyril demande de rouler avec descente sans montée. Marti nous improvise ça sur le champ et trouve le moyen, en prime, de nous concocter sur le terrain un petit exo pour garçons peureux. Avec Marti et Lolo en parade, on ne sait dans quels bras s’élancer. Du coup ça passe entre les deux.

Le jury unanime délivre le Capes aux trois maitres avec ses félicitations. Et c’est vrai qu’on en a appris sur le vélo. On retrouve Jeannie pour le pot final, non alcoolisé, faute de bistrot classique ouvert le dimanche. Personne ne commande de Coca.

P.S. Une bise à Jean-Marc qui m’a prêté son super vélo.

 

 

Nb participants: 
9 participants
Zigzag dans les sentiers !
×

Les 7 mercenaires voient rouge !
  • by
  • 08 juin 2021

Pour ce dimanche ensoleillé, nous avons rejoué la rando VTT Jean Racine 2020, version rouge !
Un plaisir de redécouvrir notre zone de jeux en Chevreuse, mais avec des options et des sens inhabituels.
Un groupe de 7 Dérailleurs soudés dans toutes les montagnes russes proposées par les organisateurs de la JR. Que du bonheur !
Bienvenue à Fabien en tant que Dérailleurs VTT !

Nb participants: 
7 participants
On lâche les freins avec Franck
×

reprise énergique
  • by
  • 31 mai 2021

Le Dérailleur peut est un génie de l'organisation. Il /elle te vend une rando route en toute tranquillité (reprise de saison) et te voilà embarqué dans un programme complet de remise en forme et de préparation physique en 3 phases (bizarre, il y a plus de monde sur la rando VTT d'Annecy) :

Phase 1: Préparation
- accès au site, 15 bornes à vélo avec D+.
- marathon chez Leroy Merlin,
- séance d'échauffement des bras : étirement de rouleau en croisé avec extension de quadriceps sur trépieds alternance flexion extension, lever de poids avec versement.
Phase 2 : Action
- Lendemain matin, dès potron minet, départ rando. Heureusement Cricri arrive en renfort et la, tout repart comme avant. Petites routes délicates, parfums de printemps, points de vue sur le Pilât et le Mont Blanc (si c'est vrai, c'est la guide qui l'a dit). Les monts du Lyonnais sont pleins de petits villages, de pentes herbues, de forêts rafraîchissantes et de cyclistes. 54 km d'étude approfondie de la notion de pente, faux plat montant ou descendant, côte. Un soleil généreux, que du bonheur. Tiens, après déjeuner Cricri nous quitte ?!
Phase 3 :étirements
- étirements croisés de rouleau (même mouvements qu'en phase 1),
- moulinets du poignet à l'éponge
- essorage de serpillière avec appui de manche à balai.

Il est 19h30, on est rincées mais heureuses et Jeannie a un chouette appart

Merci L&J pour ce magnifique parcours de reprise vélo all inclusive (nourrie logée)
Sophie

Nb participants: 
4 participants
Balade dans des Monts du Lyonnais
×

Des coups de soleil sur tes mollets
  • by
  • 02 juin 2021

Dès le samedi matin, le temps que la retardataire arrive, (moi), d'un dernier café pour Flo et on enfourche nos vélos. Notre motivation a été mise à l'épreuve par un passage pluvieux, départ 10h45 !! Le nuage passe tranquillement pour laisser place au soleil qui ne nous quittera pas de la journée. Nadia est blessée c’est donc Lucie et moi, qui serons les guides de choc ! Le passage sur Noirmoutier se fera par le pont (le seul dénivelé de la journée). Nous roulons sur la digue, entre le Polder de Sébastopol (site classé Réserve Naturelle Régionale) d'un côté et la Baie de Bourgneuf de l'autre. Le paysage défile dans la bonne humeur avec de superbes panoramas, entre flore (merci Eveline pour tes cours sur les diverses plantes) et faune sauvage avec une grande diversité d'oiseaux. Avec les ouvertures des bars, c'est une pause sur la terrasse d'un bar à huîtres au Port du Bonhomme qui s'improvise sur notre chemin, petite collation avec huîtres et palourdes pour certain et le petit verre de muscadet qui va bien. Et c'est reparti, direction la plage du Bois de la Chaize pour un super spot où nous attend Nadia avec le pique-nique. Baignade, apéro, far breton fait maison et on continue notre balade dans les méandres du très joli village du Vieil. On traverse l'île entre champs de pommes de terre et marais salants, direction l'Epine pour une autre baignade côté Océan histoire de comparer la température de toute la Team (ou presque !) ! Le temps file vite, il faut reprendre les vélos pour rentrer, encore quelques coups de pédales, le pont se profile à l'horizon et l'apéro nous attend à l'arrivée...

Bilan : 65 km, quelques coups de soleil pour les plus blanches du groupe. A la mer, sortie remarquée d’Estelle, hésitation non moins remarquée de Flo (lol)…
Merci les filles et Alexis pour ses bons moments...

Nb participants: 
6 participants
Du vent sur tes mollets...
×
un club lgbt

Les Dérailleurs sont un club de vélo LGBT (lesbien, gay, bi, trans) et friendly.
Présents dans plusieurs régions de France, notre club est ouvert à toutes et tous, débutants ou confirmés. Nous organisons toute l'année des randos, week-ends & séjours vtt (mountainbike) et vélo de route.
Antennes des Dérailleurs à Paris Ile de France, dans l'Ouest (Nantes, Paimpol, Bordeaux), à Toulouse, et en Rhône - Alpes(Lyon, Grenoble).