×
×
un club lgbt Bienvenue chez les Dérailleurs

 club vtt et vélo route gay, lesbien et friendly

nos prochaines sorties

nos dernières sorties

sortie au sommet
  • by
  • 17 fév 2020

"oh bin elle va éplucher les patates"
"heu non elle est dans la voiture"
"quoiiiiii"
La force des Dérailleurs, même avec des ligaments très croisés et très rompus, on fait de la raquette. C'est beau le mental!!
Oui, Line est venue! Et en forme avec ça, une vanne foireuse toutes les 10 mn !

Après une soirée au Bend, chargée pour certaine, les troupes venue du sud et du nord (de Grenoble) sont en route, et... en retard.

P'tain, faut se dépêcher, il y a une nouvelle adhérente, faut pas la faire attendre. Loupé, bien 1h de retard.
Cécile est un ange, pas un mot de travers et elle avait un bouquin (heureusement)!!

La journée est sublime, grand bleu, la neige scintille et nous avons en plus de Cécile, d'Axelle et Sonia venues des environs de Digne et des habitués, notre FreDDo from Paris. Rahhhh
Nous voilà partis avec raquettes pour certains et crampons pour les autres depuis Chamrousse 1650. Objectif piste n°4, le lac Achard, 7km de rando
Asko se roule dans la neige (pas un nouveau Dérailleur, le chien de Jean-Marc rompu aux Dérailleurs), on lance une bataille de boule de neige et enlevons la première couche. Oui, il fait très chaud. la montée se fait élastique et bavarde. Oui Line balance des vannes, on ne suit pas toujours mais on aime. Et enfin le lac Achard. On se barbouille de crème solaire en enlevons la deuxième couche.
Pour les coquin(e)s, on ne vous dira pas le nombre de couches...

"bin il est ou?"
"Heu là"
"regarde, il y a des gens aussi au bord du lac"
"ah"
"mais c'est que de la neige"
"ok, on reviendra cet été"
La montagne est pleine de surprises

Descente à travers le domaine, la neige se fait rare parfois, Axelle fait de la luge sans luge sur des briques, Sophie cherche son bâton, on partage les bananes et les amandes du midi.
Retour station, on a faim, Cécile nous quitte, ce sera pour une autre fois.
Vite, faut éplucher les patates, Line est venue raquetter donc les patates sont en chemise et Jean-Marc nous attend pour une superbe raclette qui, vu la météo aurait pu être un BBQ!.
Raclette gargantuesque à 15h, Jean-Marc pense à installer des casiers de chantier pour les abonnés. Je ne donne pas de noms.

Bref, superbe
Merci à tou(te)s

Nb participants: 
9 participants
Raclette en raquette
×

Temps de Chien
  • by
  • 09 fév 2020

Code Name - Règle du jeu

  1. Ca se joue avec une bande de Dérailleuses survoltées et quelques Dérailleurs à peine moins agités du ciboulot. On place des mots sur la table, et une dérailleuse te propose un indice pour t’en faire deviner certains mais surtout pas les autres. (Tu peux passer la baratin en italique ci-dessous qui n’intéresse personne et aller directement au 2°).

Genou en vrac : (ou compte-rendu d'une handicapée du genou droit, suite à une bête chute à ski le week-end précédent.)
Avec une attelle qui fait plus mal qu'elle ne soulage, avec des cannes anglaises dont la synchronisation avec la marche est plus difficile que le rock à 6 temps, toutes les conditions étaient réunies pour que je passe un week-end original. Jugez par vous-mêmes : au programme samedi, attendre au chaud que les autres rentrent de leurs exploits sportifs en faisant des mots croisés et en reprisant des chaussettes.

Genoux vaillants : (ou compte-rendu d’un skieur dont la sortie ski du week-end précédent a été passablement ralentie par un genou en vrac.)
Pour digérer la raclette et le gâteau du vendredi soir, Jeannie, Flo, Lucie, Sophie et Nico partent de bonne heure pour profiter des quelques heures sèches que la météo leur a pronostiquées. On laisse Mamie Line à la maison pour cause de chaussettes à repriser.
Du col du Barrioz on monte au Crêt du Poulet (sic), les uns en skating, les autres en raquettes, pour se retrouver un peu plus tard, heureux hasard à l’instant où il se met à pleuvoir des cordes. Ca tombe à pic, le lieu du RdV c’était le refuge où l’on peut se blottir au sec et au chaud, se rassasier et pour certaines enfiler son premier vin chaud.
Las… l’heure tourne, les vins chauds avalés depuis longtemps, et malgré le déluge il faut bien se faire une raison et repartir. Les cieux sont avec nos vaillants genoux, car les nuages s’éclaircissent, et laisseraient presque deviner un rayon de soleil. Nouveau RdV au foyer de ski de fond, deuxième, voire troisième vin chaud pour quelques-unes, et on repart une fois de plus qui en skating qui sur ses raquettes. 25 bornes, 650 m de déniv. L’après-midi avance, cette fois-ci on remonte dans la voiture et on rentre juste avant la reprise de la pluie.

Genoux dormants (enfin c’est ce qu’ils disent) :
Tiens c’est bizarre, Nath et Bernie de leur côté, Joëlle du sien, devaient nous rejoindre sur le champ de neige au petit matin et pourtant on n’a vu personne… Y en a au moins trois dans le groupe qui ont l’appli météofrance sur leur smartefone.

 

2. Example. Les mots sur la table sont Rustine, Lesbienne, Vélo, Chaine, Gay, Pignon, Crevaison, Cocotte. Celle qui donne l’indice doit te faire trouver deux mots seulement dans cette liste : Lesbienne et Gay. Mais elle doit s’arranger pour que l’on ne dise surtout pas Rustine, Chaine, Pignon ou Cocotte. Pigé ? Oui : Passe au 3°. Non : Recommence au 1° et lis également tous les paragraphes en italique dont tu n’as rien à faire. Ca t’apprendra à te concentrer.

Genoux vaillants :
En route on s’arrête pour prendre le pain. Et là, il arrive quelque chose d’incroyable. Lucie voit un écriteau « miel de montagne ». Vous n’avez aucune idée de ce que c’est qu’un groupe de Dérailleuses excitées à la seule pensée d’un essaim d’abeilles butinant. La vendeuse n’en revient pas. Dans ses grands jours elle fait son chiffre d’affaire avec une tisane laxative, une fiole d’huile essentielle pour pieds qui puent et la commande hebdomadaire de l’EHPAD d’Allevard pour un flacon d’hydromel rajeunissant. Mais quand la ruche des Dérailleuses rentre dans sa boutique, en moins d’une heure elle double son chiffre du mois de décembre.

Genou en vrac :
Heureusement, la réalité surpasse souvent les pronostics. Ce samedi, Joëlle m'a tenu compagnie et on a refait le monde tout l'après-midi.

 

3. Une joueuse normalement constituée proposerait l’indice « homosexuel(le) », comme cela à coup sûr ils vont répondre Lesbienne et Gay. Aucune chance qu’ils choisissent rustine ou crevaison. Mais la joueuse, un peu tordue, donne l’indice suivant : « Dérailleu(r).(se).s ». A ton avis qu’est-ce qu’ils vont répondre, cette bande de nases ? La suite au 4°.

Genoux vaillants :
Arrivé(e)s à la maison ça s’est rempli. Nath, Bernie et Joëlle qu’on attendait le matin sont attablées avec Line devant ce qui ressemblerait bien à une petite bière. Douche et sauna pour les sportifs et quelques verres plus tard, Ricou et Lolo arrivent enfin.
Le diner est gargantuesque. Diots au vin blanc et crozets au Beaufort de Nath et Bernie, soupes variées Line et Nico, farandoles de dessert qu’on n’a même plus la liste des pâtissiers (Nath, Line, Lolo et on en oublie à tous les coups).

Genou en vrac :
Il y a tout de même un problème, de taille ! La taille, justement, augmente quand on bouffe comme une sportive et qu'on arrête de se bouger le cul. 1 raclette (euh ça c’était la veille Line…, mais peu importe), 5 desserts faits maison... c'était bon !!!

 

4. Eh bien tu sais ce qu’ils répondent ?

  • "Hap-py birth-day to you, hap-py birth-day to you Bernie!"
  • C’est quoi ce truc en italique dans ma règle du jeu ?
  • Ben c’est important l’anniv de Bernie, alors on le met ici pour que tout le monde le lise, parce tu t’imagines pas qu’ils vont pas s’enquiquinner à lire le reste.
  • Ouais, t’as raison. L’anniv de Bernie ça s’arrose. On leur donnera la suite de la règle  au 5°.

Tous genoux :
On discute de la météo épouvantable du lendemain, et de l’ajustement du programme à la situation. Décision prise de prolonger la soirée par un petit jeu. Pour comprendre la règle, remonte au 1° plus haut.

 

5. Cette histoire d’anniv de Bernie ça nous a fichu en l’air toute la progression narrative et pédagogique de la règle du jeu…
Bref, tu sais ce qu’ils répondent ? Ils te sortent « Chaine », « Pignon », « Cocotte », « Vélo ». Tu crois qu’ils se concentreraient un peu ? Tu leur dis « Dérailleu(r)(se) », et même si c’est écrit « Lesbienne » et « Gay » sous leurs yeux et y en a pas une, pas un pour le sortir…

Genoux endormis :
Petit dèj au miel des dérailleuses et confitures des maisons Joëlle et Lolo (on dirait presque comme d’habitude, mais on ne s’en lassera jamais).

Genou en vrac :
Au programme dimanche : attendre au chaud que les autres rentrent de leurs exploits sportifs en faisant des mots croisés et en reprisant des chaussettes.
Et dimanche, c'est Jeannie qui s'y est collée. Résultat des courses, les chaussettes sont toujours trouées, j'ai légèrement progressé en mots croisés et j'ai des super copines et copains.

Genoux vaillants :
C’était prévu on part « de bonne heure « pour une rando à pied en espérant éviter le temps de chien que les météos les mieux attentionnées nous promettent pour l’après-midi. On laisse à la maison tout ce qui nous pourrait nous gêner dans notre rando : béquilles, skis, Line et raquettes. On laisse Jeannie aussi. Elle dit que c’est parce qu’elle n’aime pas l’eau, les psychologues du groupe pensent que c’est parce qu’elle aime Line, les lacaniens penchent eux pour un désir de couture refoulé deuis la plus tendre enfance. On en débat.
« Partir de bonne heure », ça c’est vite dit parce que Lolo découvre à la dernière minute qu’il lui faut chaussures et guêtres. Quelle élégance notre Lolo : une harmonie de couleurs sur des vêtements qu’on attribue immédiatement aux collections hiver 2019-2020 Jean-Paul Gautier, Agnès B et Espace Montagne. Heureusement d’ailleurs qu’on a Lolo pour l’élégance, parce que sur la photo de départ de la rando, nous autres avec notre bâton de skis à la main, on ressemble à un groupe de retraités Greypride qui se joignent à une sortie remise en forme organisée par Rando’s en vallée de Chevreuse pour le week-end de la Toussaint. Flo nous glisse : la loose.

 

6. Et à ce point de la partie, si tout se passe comme prévu, ça part en vrille:

  • C’est celle qui donne l’indice qui est nase en fait ! Quoi ? « Gay » et « Lesbienne »… ? Elle pouvait pas dire « Homosexuel(le) » comme tout le monde ?
  • Non mais, vous pouvez pas vous concentrer un peu, non ?

Genoux secs :
Direction refuge de la Combe Madame par la Martinette. Tout un programme. La Combe Madame, on ne le verra pas cette fois-ci. A mi-chemin ce sont des seaux d’eau qu’on se prend sur la tronche. Pour couronner le tout, le sentier est coupé par un névé transformé en patinoire. Demi-tour et direction la cascade du Pissou. C’est moins romantique, mais c’est plus de circonstance.
On rentre délavés. Il y a encore deux barges, Jeannie (qui était restée sèche, vous suivez au moins ?) et Ricou (trempé) qui décident de repartir courir dans la montagne. Professionnel, Nico, soucieux de son reportage s’efforce de les suivre. Il lui faudra 8 jours pour s’en remettre.,

 

7. Ca y est ? Tu as pigé ? Alors maintenant on fait une partie pour de vrai. Voici la liste des mots placés sur la table :

  • Temps
  • Cochon
  • Corde
  • Déluge
  • Chien
  • Trombes
  • Seaux
  • Neige
  • Soleil (sans rire ?)
    L’indice de Sophie c’est « pluie ». T’en dis quoi ? (Réponse au 8°)

Genoux secs ou séchants :
On déjeune au milieu de l’après-midi parce qu’on attend encore quelques filles trainent au sauna (moi qui pensais que le sauna c’est uniquement un truc de gays …).

Genou blues :
Et, sans avoir touché un seul flocon de neige, j'ai eu le blues post-dérailleur dimanche au moment des au-revoir. Flo, Lucie et Joelle habitent loin, quand les reverrrai-je ? Bernie me donnera-t-elle sa playlist ? Nath perd avec le sourire, comment fait-elle ? Heureusement, le prochain apéro-sans-vélo est à Grenoble dans 15j, j'y verrai probablement Jean-Marc, Lolo, Ricou, Sophie et Nico, des filles du sud-anciennes-parisiennes sont aussi annoncées, et il y aura peut-être des nouvelles têtes. Le blues s'éloigne, ouf !!!

 

8. Réponse : On s’en fout, de toute façon Sophie te dit que t’étais pas concentré.

Bises,
Line & Nico.

Nb participants: 
11 participants
Week-End de Neige dans Belledonne
×

Champagne !
  • by
  • 20 Jan 2020

Train + soleil + forêt + champagne, tous les ingrédients étaient là pour une belle journée de VTT à Fontainebleau.
Au fait, Béatrix va bien.
A bientôt sur un vélo
FréDDo

Nb participants: 
11 participants
Freddo is back on VTT
×

Vaux le Vicomte
  • by
  • 19 Jan 2020

Durant une belle journée d'hiver ensoleillée en partance de la Cipale, Cyril et Jérôme se sont lancés à la conquête de Vaux le Vicomte.
Randonnée sympathique sur les traces du CC08 Paris Sens de 2018. https://www.strava.com/routes/12859889
Une crevaison :(
Nous avons pu voir la demeure du surintendant des finances de Louis XIV, Nicolas Fouquet. Folie qui à provoqué sa perte.

Nb participants: 
2 participants
Paris Melun
×

Ils courent elle court
  • by
  • 23 Jan 2020

La Nuit Blanche du Pilat, 11ème édition, organisée par Sang pour Sang Sport.

Les premières années j'y allais seul avec une de mes sœurs, et c'était l'occasion de passer un week-end vivifiant ensemble. On arrivait au Bessat, le village où se déroule la course, le samedi en fin de matinée pour rejoindre les bénévoles déjà sur place et donner un coup de main selon les besoins des organisateurs, et puis ensuite je partais courir.

Et puis il y a eu Lolo qui est entré dans ma vie, ça fait la 3ème fois qu'il vient, mais je ne sais quelle mouche l'a piqué, cette année il a décidé de participer à la course, et de fil en aiguille, en papotant de ci de là, Jeannie et Nicolas se sont inscrits aussi.

La préparation à ce trail a été fluctuante, quelques sorties chacun de son côté en décembre, puis un bel entraînement au départ de la Reinette (chez Jean-Marc) le 1er janvier. Ensuite des bobos à la cheville pour Jeannie, au talon pour Lolo, et le manque de temps pour Nico ont empêché des sorties régulières

Malgré tout, la motivation est restée intacte, et le jour J, avec Lolo on a récupéré d'abord Nico à Grenoble, puis direction Lyon pour chercher ma sœur et Jeannie, et hop, à 5 dans la Sandéro, c'était du covoiturage optimisé, direction Le Bessat.

Arrivé là-haut, il était déjà midi, l'heure de grignoter, une omelette géante nous attendait, avec un p'ti coup de rosé en guise d'apéro. Et puis Mickaël et Victoria, les organisateurs de la course, ont indiqué à chacun ce qu'ils pouvaient faire pour aider au bon déroulement de celle-ci. Béa (ma sœur), Lolo, et moi sommes restés au chaud à remettre des dossards, pendant que Jeannie et Nico étaient dehors, dans le froid, à donner les crampons achetés par certains participants. Et pour se réchauffer, rien de tel qu'un cours de gym improvisé par tous les 2.

Le temps passe vite, il est 17h30, on se retrouve au gîte pour se changer, et aller ensuite au départ du trail qui sera donné à 18h. Là, 1500 participants attendent comme nous, dans une belle ambiance, les frontales allumées, ça piétine, ça sautille, il fait froid...Il y a le feu d'artifice, les feux de bengale...et les premiers coureurs s'élancent, et puis tout le monde se met en train, et forme un long ruban lumineux, c'est beau.

Le terrain est facile cette année parce qu'il n'y a pas de neige. Pendant le 1er tiers de la course nous restons tous les 4 ensemble, puis quand nous entamons la longue descente, Nico et Lolo sont un peu à l'arrière, Jeannie et moi avançons au même rythme, je me sens bien, Jeannie aussi. Au 8ème km, il y a le ravito d'eau et de fraises tagada, nous continuons sans nous arrêter, la grande montée commence, on marche un peu, sinon le rythme cardiaque s'emballe, et les jambes deviennent dures. Lolo nous rattrape, un p'ti coucou et il file, droit dans le pentu, c'est bien lui ;-)

Le final est montant, mais on a encore plein d'énergie, on accélère pour passer la ligne d'arrivée, il y a foule de coureurs et de spectateurs qui nous encouragent, c'est chouette, on est tout sourire ! Lolo est arrivé quelques minutes avant nous, belle performance, et Nico juste un peu après nous, c'est la faute aux fraises tagada, il s'est arrêté, lui, pour en manger !

On reviendra, c'est sûr !

Nb participants: 
4 participants
La nuit blanche du pilat
×

deux petites Reines pour la galette
  • by
  • 15 Jan 2020

Le samedi soir, la raclette a fait sauter les plombs chez Pat et le bouton du pantalon de Nadia. Et pour le dessert une belle flambée au rhum pour l'ananas !
signé Pat

Ça roulait ce dimanche dans l’Ouest à l’occasion de la traditionnelle rando galette ! Nous étions 5 au départ de Treize-Septiers, en Vendée, à s’élancer pour cette première sortie de l’année qui a commencé sous une météo grisâtre et peu engageante. Quelques petits sentiers plutôt secs nous ont mené sans difficulté à travers le bocage vendéen jusqu’au lac de la Bultière qui fut notre lieu de pique-nique.

Patricia, qui n’a pas pu guider la rando nous a rejoint avec quelques amies assez courageuses pour venir pique-niquer avec nous sous la pluie et en plein mois de janvier, chapeau ! Saucisson, taboulé et sandwichs furent vite avalés et suivis de délicieuses galettes, comme le veut la tradition. Carine et Lucie furent nos deux reines de la journée ! Tandis que tout le monde commençait à rentrer en phase d’hypothermie, Patricia en bonne organisatrice nous a sorti un grand thermos de café brûlant… ouf on était sauvé !

Retour ensuite par les chemins devenus glissants par la pluie, et là miracle, au détour d’une crevaison le soleil est apparu, ce qui nous a permis de terminer la rando presque secs !

Un grand merci à Patricia pour l’organisation et à Lucie notre guide par procuration !
signé Christophe

Nb participants: 
5 participants
Rando galette
×
un club lgbt

Les Dérailleurs sont un club de vélo LGBT (lesbien, gay, bi, trans) et friendly.
Présents dans plusieurs régions de France, notre club est ouvert à toutes et tous, débutants ou confirmés. Nous organisons toute l'année des randos, week-ends & séjours vtt (mountainbike) et vélo de route.
Antennes des Dérailleurs à Paris Ile de France, dans l'Ouest (Nantes, Paimpol, Bordeaux), à Toulouse, et en Rhône - Alpes(Lyon, Grenoble).