×
×
un club lgbt Bienvenue chez les Dérailleurs

 club vtt et vélo route gay, lesbien et friendly

nos prochaines sorties

nos dernières sorties

Une Randonnée Royale.
  • by
  • 20 juin 2017

Vendredi  - 23h25 sms de clément « On se donne rendez-vous à Nation ou à la gare ? »

               - 23h30 sms du guide « Nation ok » « 5h25 ? » « OK » «Oulla, dodo »

Samedi  - 4h30

«You can dance,

 you can jive

Having the time of your life… »

Dancing Queen d’ABBA, retentit dans mon tel.

 

C’est parti pour Versailles-Chambord, mon deuxième.

 

5h45 - le guide est en position à Austerlitz avec l’une de ses ouailles (Clément).

Il trouve étrange que Fred ne soit pas sur le quai. Problème de réveil ? 

Le RER arrive…euh, bien on y va !

Après avoir quitté la bibliothèque François Mitterrand, le guide réagit « ON N’EST PAS DANS LE BON RER !!! ON N’EST MEME PAS  DANS LA BONNE DIRECTION !!!! Prochaine arrêt Juvisy... !! »

 

Première angoisse : « Tu te dis je me suis levé à 4h30 pour rien ». Les branches du RER C se croissant dans tous les sens, nous voila sauvé un train pour Versailles-Chantier dans 15 minutes au départ de Juvisy.

« Allo, Guillaume, tu es avec Fred ? On va être en retard avec Clément … vous n’avez qu’à démarrer sans le guide… »

 Je ne veux entendre personne dire que le guide ne voulait vraiment pas prendre la route !

Clément et moi arrivons enfin sur le lieu du départ, presque tous les cyclistes sont partis.

7h35, à notre tour nous prenons le départ !

L’aventure commence alors avec la traversé de la vallée de Chevreuse de long en large. On reconnaît chaque côte, chaque virage…nous les avons déjà tous parcourus dans un sens ou dans l’autre : ici une randonnée de Fredo, ou bien Line, voire de Laurent ou Josselin à l’approche de Dourdan.

Promis, je fais les prochaines sorties de Fredo dans le Vexin, assez de Gif-sur-Yvette !

Après des montées, des montées, une descente, des montées, des montées, Clément et moi arrivons au premier ravitaillement au km 60. Et joie, nous retrouvons Guillaume et Fred sur le point de repartir. On leur  dit :  « partez devant, on vous rattrape ! » Un peu ambitieux …

Ce premier ravitaillement qui a lieu dans la cour d’une boulangerie est l’occasion de manger un chausson aux pommes, croissant ou pain aux raisins, avec un café ou une soupe Royco ;-).

Nous reprenons la route, espérant rapidement rattraper nos deux camarades. Nous doublons d’autres cyclistes, nous nous faisons doubler, nous redoublons…

Nous retrouverons finalement nos deux compères à l’ombre d’une chapelle au alentour du km 100 (heureusement qu’ils se sont arrêtés !).

 

100 Kms au conteur.

 

Il reste environs 20 kms avant le du déjeuner. Nous reprenons la route ensemble.

A ce stade, il faut faire un point technique :

Clément, Fred et moi sommes sur des vélos de route, Guillaume sur une randonneuse. Guillaume semble tenir le 28-30 km/h sans difficulté !!!

Nous reprenons la route après une pause déjeuner sans la sieste syndicale, car il reste encore 100 Km à faire. Nous n’oublions pas la couche de crème solaire car ça chauffe !

La  petite troupe avance ensemble jusqu’au dernier ravitaillement. Il reste environs 60 km à faire.

Au départ de l’étape, le guide est devant, histoire de stimuler ses troupes (et agacé par d’autres cyclistes qui se positionnent devant nous pour ralentir ensuite !).

Clément annonce la couleur au guide : « Non, mais je ne peux pas continuer à 33 km/h de moyenne après 170 km !! Tous mes tendons vont lâcher ».

Le guide a oublié l’un de ses commandements : « tu prendras soins de tes ouailles ».

Il propose à Clément de prendre la tête du petit groupe ... quelques kilomètres plus loin Fred fait remarquer à Clément que nous sommes maintenant à … 33 km/h de moyenne…  Ah Ah.

Nous perdons Guillaume à ce moment là, il est bloqué dans sa progression par d’autres cyclistes !

 

200 Kms au conteur !

 

Nous rentrons dans le parc du château, le trajet entre l’entrée du parc et le château semble durer une éternité. Nous le voyons enfin Chambord dans toute sa majesté !

Une série de photos (pour certains des postes sur : Facebook, tweeter, whatsApp, Snapchat, Instagram, mail, télex et carte postale à grand-mère…ouf) avant d’aller rejoindre la ligne d’arrivée 6 kilomètres plus loin.

Nous rejoindrons ensuite le camping lieu de notre villégiature où piscines nous attendent pour un repos amplement mérité. Cette nuit aux abords du château sera propice aux rêves les plus fous !

 

22h au lit, nous serons réveillés onze heures plus tard aux sons des oiseaux avant le vrombissement des Harley Davidson dans le camping !

Histoire de faire un peu de récupération active, nous prenons la route en direction d’Orléans. Nous parcourons les 50 kms vent de face.

Après un déjeuner devant la statue de la pucelle, nous rejoindrons la gare.

Petit moment de perplexité, puisque aucun train n’est autorisé aux vélos, malgré les espaces vélos dans les trains, et les slogans affichés sur les parois extérieures des wagons « découvrez les châteaux de la Loire en vélo ! »

 

Ce n’est pas la règle, mais le guide se doit de décerner des cocotes royales à la fin de ce week-end :

Guillaume remporte sa « cocotte d’OR » pour avoir fait 220 kms en randonneuse à 27 km/h de moyenne.

Fred et Clément une « cocotte d’argent » pour ce premier 220 kms, mais sûrement pas le dernier !

Quant au guide, il repart avec une fiche horaire du RER C !

 

Alors vous avez tout l’été pour préparer la Levallois-Cabourg avec Fredo, samedi 9 septembre 227 Km, avec une arrivée les pieds dans l’eau salée !

 

Nb participants: 
4 participants
Versailles - Chambord
×

Une Randonnée Royale.
  • by
  • 20 juin 2017

Vendredi - 23h25 sms de clément « On se donne rendez-vous à Nation ou à la gare ? »
- 23h30 sms du guide « Nation ok » « 5h25 ? » « OK » «Oulla, dodo »
Samedi - 4h30
«
You can dance,
you can jive
Having the time of your life… »
Dancing Queen d’ABBA, retentit dans mon tel.

C’est parti pour Versailles-Chambord, mon deuxième.

5h45 - le guide est en position à Austerlitz avec l’une de ses ouailles (Clément).
Il trouve étrange que Fred ne soit pas sur le quai. Problème de réveil ?
Le RER arrive…euh, bien on y va !
Après avoir quitté la bibliothèque François Mitterrand, le guide réagit « ON N’EST PAS DANS LE BON RER !!! ON N’EST MEME PAS DANS LA BONNE DIRECTION !!!! Prochaine arrêt Juvisy... !! »

Première angoisse : « Tu te dis je me suis levé à 4h30 pour rien ». Les branches du RER C se croissant dans tous les sens, nous voila sauvé un train pour Versailles-Chantier dans 15 minutes au départ de Juvisy.
« Allo, Guillaume, tu es avec Fred ? On va être en retard avec Clément … vous n’avez qu’a démarrer sans le guide… »
Je ne veux entendre personne dire que le guide ne voulait vraiment pas prendre la route !
Clément et moi arrivons enfin sur le lieu du départ, presque tous les cyclistes sont partis.
7h35, à notre tour nous prenons le départ !
L’aventure commence alors avec la traversé de la vallée de Chevreuse de long en large. On reconnait chaque côte, chaque virage…nous les avons déjà tous parcourus dans un sens ou dans l’autre : ici une randonnée de Frédo, ou bien Line, voire de Laurent ou Josselin à l’approche de Dourdan.
Promis, je fais les prochaines sorties de Fredo dans le Vexin, assez de Gif-sur-Yvette !
Après des montées, des montées, une descente, des montées, des montées, Clément et moi arrivons au premier ravitaillement au km 60. Et joie, nous retrouvons Guillaume et Fred sur le point de repartir. On leur dit : « partez devant on vous rattrape ! » Un peu ambitieux …
Ce premier ravitaillement qui a lieu dans la cour d’une boulangerie est l’occasion de manger un chausson aux pommes, croissant ou pain aux raisins, avec un café ou une soupe Royco ;-).
Nous reprenons la route, espérant rapidement rattraper nos deux camarades. Nous doublons d’autres cyclistes, nous nous faisons doubler, nous redoublons…
Nous retrouverons finalement nos deux compères à l’ombre d’une chapelle au alentour du km 100 (heureusement qu’ils se sont arrêtés !).
100 Kms au conteur

Il reste environs 20 kms avant le du déjeuner. Nous reprenons la route ensemble.
A ce stade, il faut faire un point technique :
Clément, Fred et moi sommes sur des vélos de route, Guillaume sur une randonneuse. Guillaume semble tenir le 28-30 km/h sans difficulté !!!
Nous reprenons la route après une pause déjeuner sans la sieste syndicale, car il reste encore 100 Km à faire. Nous n’oublions pas la couche de crème solaire car ça chauffe !

La petite troupe avance ensemble jusqu’au dernier ravitaillement. Il reste environs 60 km à faire.
Au départ de l’étape, le guide est devant, histoire de stimuler ses troupes (et agacé par d’autres cyclistes qui se positionnent devant nous pour ralentir ensuite !).
Clément annonce la couleur au guide : « Non, mais je ne peux pas continuer à 33 km/h de moyenne après 170 km !! Tous mes tendons vont lâcher ».
Le guide a oublié l’un de ses commandements : « tu prendras soins de tes ouailles ».
Il propose à Clément de prendre la tête du petit groupe ... quelques kilomètres plus loin Fred fait remarquer à Clément que nous sommes maintenant à … 33 km/h de moyenne… Ah Ah.
Nous perdons Guillaume à ce moment là, il est bloqué dans sa progression par d’autres cyclistes !

200 Kms au conteur !

Nous rentrons dans le parc du château, le trajet entre l’entrée du parc et le château semble durer une éternité. Nous le voyons enfin Chambord dans toute sa majesté !
Une série de photos (pour certains des postes sur : Facebook, tweeter, whatsApp, Snapchat, Instagram, mail, télex et carte postale à grand-mère…ouf) avant d’aller rejoindre la ligne d’arrivée 6 kilomètres plus loin.
Nous rejoindrons ensuite le camping lieu de notre villégiature où piscines nous attendent pour un repos amplement mérité. Cette nuit aux abords du château sera propice aux rêves les plus fous !

22h au lit, nous serons réveillés onze heures plus tard aux sons des oiseaux avant le vrombissement des Harley Davidson dans le camping !
Histoire de faire un peu de récupération active, nous prenons la route en direction d’Orléans. Nous parcourons les 50 kms vent de face.
Apres un déjeuner devant la statue de la pucelle, nous rejoindrons la gare.
Petit moment de perplexité, puisque aucun train n’est autorisé aux vélos, malgré les espaces vélos dans les trains, et les slogans affichés sur les parois extérieures des wagons « découvrez les châteaux de la Loire en vélo ! »

Ce n’est pas la règle, mais le guide se doit de décerner des cocotes royales à la fin de ce week-end :
Guillaume remporte sa « cocotte d’OR » pour avoir fait 220 kms en randonneuse à 27 km/h de moyenne.
Fred et Clément une « cocotte d’argent » pour ce premier 220 kms, mais surement pas le dernier !

Quant au guide, il repart avec une fiche horaire du RER C !

Alors vous avez tout l’été pour préparer la Levallois-Cabourg avec Fredo, samedi 9 septembre 227 Km, avec une arrivée les pieds dans l’eau salée !

Nb participants: 
4 participants
Versailles - Chambord
×
, ,

Viroflay au frais
  • by
  • 14 juin 2017

Six courageux se sont lancés de Viroflay, en direction des bois de la forêt de Versailles.

Grand soleil (pas comme le jour de la date initiale de la rando), terrain sec, quelques flaques de boue pour la forme.

Qui dit fin du printemps, dit végétation exubérantes. De magnifiques digitales pour encadrer les monotraces. Des fougères pour couper la vue et se sentir perdu en pleine forêt. Certaines mauvaises langues parleront des ronces qui viennent délicatement tigrer le bronzage, mais le VTTiste gourmet aura pu apprécier des fraises des bois bien rouges.

Mais le meilleur pour le pic-nic : Jerome et Pablo ont respecté la tradition en offrant le champagne pour rendre honneur à leurs nouveaux VTT. De belles bêtes rapportés d'Espagne.
Le guide (débutant, mais prévoyant) a pu trouver coin de pelouse pour manger, avec un ruisseau (la Bièvre) pour un bain de pied salvateur pas ces grandes chaleurs.

La trace a visiblement été appréciée (merci Lolo pour l'aide à la préparation).

Nb participants: 
6 participants
Rando digestive après le GRAPIF avec Guillaume
×
,

GayPride de Nantes
  • by
  • 23 juin 2017

Improvisation Totale pour cette Gay Pride.. nous pensions être deux (Carole et Lucie) et puis une première pote s'est jointe à nous, puis une deuxième.. nous étions 4 puis on croise Benoit sur un promontoire, au bord du cortège ! .. et puis.. et puis nous étions 100 .. euh, non là je m'emballe ^^
sans le savoir nous étions au final 3 Dérailleurs et deux sympathisantes (dont peut être une future Dérailleuse, elle se reconnaitra) à faire la Gay Pride de Nantes !
Encore plus grande que l'année dernière !! yes ça bouge à Nantes.. du bon son, de plus en plus de chars et de monde !
et le clou de la marche a été notre rencontre avec une abeille !!

Marche, puis apéro au bord du miroir d'eau au pied du château des Ducs de Bretagne.. et soirée underground Mushi Mushi ;-)

alors, on vous donne rendez-vous l'année prochaine !!

Nb participants: 
5 participants
GayPride de Nantes
×

Grapif studieux
  • by
  • 13 juin 2017

Ce dimanche c'était le Grapif c'est-à dire le repas annuel de l'Antenne de Paris. Mais un tel repas se mérite. Par conséquent, le CA et les guides ont planché l'après-midi pour nous concocter un beau programme pour cet été et la rentrée, ainsi que quelques surprises à venir.
Le soir venu, bons plats, vins et grillades ont agrémenté ce traditionnel rendez-vous qui ponctue une année riche en belles balades et émotions.

Grapif - BBQ de l'antenne IdF - 18h
×

Atelier bricolage de vélo chez les Dérailleurs
  • by
  • 13 juin 2017

Une dizaine de Dérailleurs ont turbiné ce dimanche avec Line pour apprendre à réparer une chambre à air, nettoyer sa chaine, la réparer, voire changer sa cassette. Autant de joyeusetés que tout bon cycliste qui entretient sa monture lui-même doit savoir faire.

Nb participants: 
10 participants
Atelier méca avant le Grapif - 11h
×
un club lgbt

Les Dérailleurs sont un club de vélo lesbien, gay, bi, trans et friendly.
Présents dans plusieurs régions de France, notre club est ouvert à toutes et tous, débutants ou confirmés. Nous organisons toute l'année des randos, week-ends & séjours vtt (mountainbike) et vélo de route.
Antennes des Dérailleurs à Nantes, à Bordeaux, à Toulouse, à Lyon (Rhône - Alpes) et à Paris / en Ile de France.