×
×
un club lgbt Bienvenue chez les Dérailleurs

 club vtt et vélo route gay, lesbien et friendly

nos prochaines sorties

nos dernières sorties

Rando picarde très girly
  • by
  • 17 juil 2018

Un groupe très sympathique principalement féminin s'est retrouvé le samedi 7 juillet à Abbeville pour longer la Somme à vélo en empruntant l'ancien chemin de halage jusqu'à Amiens.

Les méandres du fleuve nous ont offert des paysages inattendus, faits de collines boisées, chemins ombragés et demeures d’un autre temps...

Ce groupe de sportif.ve.s en mode détente a effectué une rando d'une distance de + de 50 km avec peu de dénivelé, selon Pierre-Jean.

Alors cette première rando (ou presque) ?

« Agréable sortie. Mes félicitations au guide ! C’est quand la prochaine ? Bonne soirée » (Pierre-Jean)
« Oui c était vraiment très chouette, merci beaucoup Valérie pour ce mélange culturel et sportif très réussi :) et Mickaël pour l’organisation ! » (Amélie)

« Mon commentaire : que c était super sympa, niveau idéal ! car, si je ne me trompe, il y a peu ou pas de sorties vélo de niveau facile ou moyen et plat chez les Dérailleurs ? » (Natacha)

« Ambiance très agréable, détendue, très conviviale. Météo au top. Au final, personnellement, je n’ai pas trop souffert de la chaleur. Le parcours était nickel, tant par le paysage que la circulation. Une petite suée de stress quand même grâce à la SNCF. Deux guides au top. Sérieux et attentionnés. Une super journée pour moi. C’était ma première sortie avec les Dérailleurs. J’ai pris mon adhésion le soir même ;-). » (Benoît)

« Un groupe bien agréable :) Un parcours parfait pour débuter et mesurer ses capacités sur une distance de 50 km. » (Valérie)

« Un groupe parfait » ;-) (Mickaël)

1P with Micka
×

Les discris au tapis !
  • by
  • 07 juil 2018

Quelle fierté de porter haut nos couleurs Dérailleurs pour cette Marche des fiertés LGBT 2018 !
Avec 30 vélos et une dizaine à pied, la vague jaune était bien visible pour remonter le rue de Rivoli.
Mobilisation exceptionnelle pour la mise en avant du monde du sport LGBT, mais qui marque également tout le chemin qu'il reste à parcourir en France et dans de nombreux pays (comme la Russie avec la Coupe du Monde de football). Du vestiaire au podium, de l'insulte à la Tchétchénie, de Hannouna à JC Vandamme, l'homophobie est un combat de chaque instant !

Nb participants: 
40 participants
La Marche des Fiertés LGBT
×

Week-end par étapes..
  • by
  • 27 juin 2018

Ce fut par un beau samedi après-midi d’été à 12h58 que je reçu un SMS me disant « on suppose qu’on est devant chez toi » c’est Lucie et Nadia en super timing qui était dans ma rue à 100m de chez moi… Le temps d’un rafraîchissement et nous voilà dans le super carrosse tout beau tout propre (il parait pas pour l’occasion) de notre chère Lucie.

Etape #1 : à l'origine la visite d'une expo
Direction le musée, l’Historial de la Vendée pour notre expo "A bicyclette" où Pat accompagnée de sa nièce nous attendait. Expo organisée dans le cadre du Tour de France. Espace très sympa, mélangeant affiches, extraits de films, vélos, maillots en tous genres. De la Draisienne au Vélib’2, l’innovation technique des chaînes de transmission, système de freins, rayons et pneumatiques. L’émancipation de la femme est aussi passée par le vélo à travers les publicités, les formes du vélo et vêtements adaptés. Tour de l’expo fini, pour accompagner la nièce de Pat, nous passons au musée des enfants sur le thème de la mer… Je pense que dans cette salle les adultes se sont plus amusés que les enfants (on va mettre les photos sous scellé). Un petit passage dans la Préhistoire (un petit au revoir à Pat et sa nièce). Visite de la salle Antiquité et nous voilà montées dans un hélicoptère avec Lucie au manche pour la visite aérienne de reste de vestiges… (sur grand écran)

Etape #2 : à l'origine un apéro sans vélo
Il est temps de repartir pour voir le départ du Triathlon Relais Entreprises à St Jean de Monts encourager mes collègues de boulot. Là aussi super timing, ça aurait été dommage de rater mon patron en combi sortant de l’eau complètement explosé !!! Après avoir donné de la voix aux sportifs, la petite bière terrasse fut la bienvenue. Quelques échanges d’SMS et nous voilà muni de trois Pass VIP pour assister à la remise des prix des Athlètes, mais surtout au buffet où une montagne d’huîtres et liquide spiritueux nous attendaient…
Pour clôturer ce bel après-midi, j’ai fait faire un tour de Grande Roue à mes supers alcooliques… heumm acolytes, pour prendre de la hauteur et admirer le superbe coucher de soleil sur la mer…. De retour sur terre, la faim se fit sentir (surtout moi car je n’aime pas les huîtres). Rassasiées par les Tapas et la bière, nous rentrâmes à pied longeant le bord de mer…. Une dernière bière au bout de l’estacade à admirer le reflet de la lune sur l’eau et l’appelle de la couette se fit entendre….

Etape #3 : à l'origine une rando VTT
Et nous voilà dimanche, c’est le ptit déj., nous allons voir le Triathlon où la cousine de Jess est sur le Départ. Après quelques « Allez la couz » nous laissons Jess et « la couz » car nos montures nous attendent pour la balade. J’ai appris vendredi que je jouais le rôle de guide… hummm comment dire…. Qu’est ce qu’est censé faire un guide !!?? déjà il a une carte, vite, vite dans mes cartons à la recherche de quelques tracés… après une grosse recherche (env. 3 min), équipée de deux cartes des Alpes et une de Bretagne j’ai laissé tomber, je connais bien « ma » forêt, ça devrait aller…
Début du parcours c’est mon terrain de jeu pour le footing, pour le reste nous avons suivi les sentiers balisés. Montagnes russe, monotraces, racines piégeuses, sables, odeurs de résineux, crépitement des feuilles de chêne vert sous nos pneus, le ciel est bleu il fait bon…. C’est un pur moment de bonheur…. Pour la pause du midi, Nadia nous a trouvé un bel endroit avec mare, ponton et ombre dans la dune grise. A peine nous avions laissé nos vélos que nos fourchettes attaquaient le pique-nique. Siestouille (il parait que c’est obligatoire chez les Dérailleurs). Et nous reprenons les VTT pour le retour, plus roulant mais tout aussi agréable. Après 30 km et un cumul de 92m d’altitude (on a eu un pic à 26m, énorme !!!) et 1828 Calories de perdu, ce n’est pas rien non plus, la mer nous tendait les bras !
On embarque notre Jess, maillot de bain et serviette, direction le sable chaud et la mer bleue… trempage, jeu de la balle croate, séchage… on se croirait en vacances…. On est bien, et envie de prolonger le week end… deux trois trucs qui trainent et c’est l’apéro avec barbec qui se prépare, accompagné de la superbe bouteille que Corinne de Paris m'avait laissé lors de son périple sur la Vélodyssée il y a quelques temps. Petit débriefing du week end… Projet de futur balade… Avec Nadia on va s’atteler à la tâche pour vous proposer une sortie entre l’Ile de Noirmoutier et le continent, avec passage du Gois… surveillez le site…
Merci les filles pour ses délicieux moments.. Jess, Lucie, Nadia et Pat

signé Carine

Nb participants: 
5 participants
Rando découverte VTT
×
Ricou perdu dans les fougères

Double naissance à Fontainebleau !
  • by
  • 19 juin 2018

Il ne manquait que le champagne ce samedi 16 juin pour fêter dignement l’officialisation du nouveau circuit VTT à Fontainebleau et par la même occasion, la naissance de l’antenne de Fontainebleau de la MBF, dont les Dérailleurs sont adhérents. Retour sur une belle journée. 

 

Samedi matin, 10h, Forêt de Fontainebleau. C’est dans une ambiance fébrile que se prépare l’inauguration officielle du circuit VTT de Fontainebleau. La météo sera-elle de la partie ? Y aura-t-il du monde malgré la bande à Grizou qui affronte à la TV les Australiens ? 
Pendant qu’une petite dizaine de Dérailleurs repasse au peigne fin le circuit (les fougères poussent vite en cette saison et les sangliers apprécient les belles portions sableuses), on s’affaire en contre bas de la tour Denecourt. Mise en place du stand Mountain Bikers Fondation antenne de Fontainebleau, arrivée des agents de l’ONF, à pied, à cheval et en voiture pour monter leur tente. 

Bonne odeur de crêpes
De leur côté, Yannick et Marc installent leurs vélos de prêts pour que chacun puisse faire le circuit ou encore tester des machines moins habituelles : vélo elliptique, tandem, VTT électrique, etc. Un grand beau soleil inonde l’esplanade en bas de la tour, le circuit de maniabilité est en place, les dernières rubalises sont fixées le long de la montée challenge sur la tour : il faudra grimper sur 500 m sur un beau monotrace bordé de rochers et agrémenté d'une belle épingle. La bonne odeur des crêpes du food-truck commence à se répandre parmi les stands, il fait faim ! 

Vététistes en herbe 
14h, les premiers vététistes arrivent. On croise toutes les tribus du monde vététiste. La petite famille venue avec ses minots, le crosseur même pas peur en semi-rigide, l’adepte du all-mountain et les mordus d’enduro, avec leurs grosses machines. 
Pendant que les officiels arrivent, le parcours de maniabilité est accaparé par les vététistes en herbes. On apprend les rudiments du pédaler-freiner… et ça passe. Enfin, il faut s’y reprendre parfois plusieurs fois mais à 8 ou 10 ans, on a confiance ! 

Coup de hache 
15h, ça y est. Le directeur de l’ONF Fontainebleau est là, accompagné par Monsieur le sous-préfet, le maire de Fontainebleau, une représentante du Département, le président des AFF, l’équipe de l’ONF au grand complet notamment Gaétane et Victor et bien sûr le tout nouveau référent de MBF Fontainebleau, Manu - Dérailleurs également - entouré de Paulo et Yannick. Que du beau monde. Les beaux discours s’enchaînent : on s’aime tous, on se respecte, tout va pour le mieux dans la plus belle forêt du monde :-) Le sous-préfet joue son rôle de gardien du temple en rappelant que la loi c’est la loi. Mais ça n’entame pas la bonne humeur de tout le monde. Ne reste plus qu’à couper le ruban, ou plutôt la liane tressée de lierre (certifiée bio-équitable) à l’aide d’une hache sur un billot de bois. A la une, à la deux, à la trois - ils s’y mettent à six - paf, c’est coupé, personne n’est blessé, ouf ! Les vététistes qui piaffaient d’impatience se lancent dans l’ascension de la tour pour boucler les 8 km du circuit, avec en tête le club de Thomery, bien représenté. 

La banane sur les visages 
16h, les premiers arrivent, la banane sur leurs visages : « Du beau travail ! ». « On craignait un truc un peu fade… mais non, c’est du monotrace technique, bien tracé, varié… avec quelques parties plus roulantes pour souffler. C’est top, merci ». On ne va pas se le cacher : depuis 2 ans, les Dérailleurs ont été la cheville ouvrière de ce projet et ça fait plaisir à entendre. Preuve que le travail a été bien pensé et bien réalisé. Il y aura sûrement des petites portions à reprendre, avec les passages fréquents et les intempéries, mais on tient là un beau circuit. 

Futurs chantiers ? 
La fin de la journée approche. Entre 2 crêpes et quelques bières, gardes ONF et bénévoles discutent déjà de possibles nouveaux sentiers à travailler. Rien d’arrêté. Mais cette réussite à donné des idées et des envies. Promis, on se revoit en septembre pour en parler. L’idée cependant n’est pas de doubler tous les sentiers par des circuits VTT. D’abord, car le chantier serait énorme et pas franchement positif pour la biodiversité dans une forêt déjà très sollicitée, parcourue de chemins en tous sens, et lardées de nationales et d’autoroutes. Non, il s’agit plutôt de résoudre ponctuellement des problèmes d’érosion avérés, en offrant une alternative aux vététistes et plus généralement, d’apprendre à partager les sentiers existants entre les différents usagers. Ce circuit sera mis au programme de prochaines randos, même s’il a été déjà bien fréquenté par les Dérailleurs. Et pour les futurs chantiers, on compte sur vous ? :-)

Nb participants: 
10 participants
Champagne à Fontainebleau !
×

10 ans fêtés comme il se doit !!
  • by
  • 21 juin 2018

Comment réunir quelques Dérailleur.ses en 2 coups de cuillères à Nantes?
C'est bien simple, comme dans toutes les familles il suffit d'un anniversaire collectif, couplé à un individuel voire triplé à une Marche des Fiertés locale et le tour fut bien joué par Lucie, la pétillante organisatrice de ces fameux 10 ans de l'Antenne Ouest.

Au bout du compte elle réussit à rassembler au camping du Petit-Port de Nantes, le Prez et sa flamme, Benoit et son mari, des anciens et des nouvelles adhérent.e.s toujours prêt.e.s à endosser le maillot de l'abeille et parader le flag au vent arc-en-ciel dans les rues nantaises. Le départ fut quelque peu bien arrosé puisque au pied de la Tour Montparnasse local -qui abrite le fameux Nid de la Cigogne- nous fûmes cueilli.e.s par une pluie diluvienne qui nous lava pour le reste du WE. Nous restâmes de marbre face à cette semonce divine qui nous invitait juste à patienter une vingtaine de minutes derrière la camionnette de nos ami.e.s de Contact . Métarmorphosé.e.s en grenouilles assoiffé.e.s nous gardions le sourire et attendions avec joie le départ du cortège arc-en-ciel béni par la maîtresse de cérémonie locale merveilleusement costumée aux couleurs de notre club chéri.

Le cortège était ‘prêt fou’ sous le soleil super chouette, on n’aura pas grillé de ’mogettes’ sous l’averse pas chouette,Trem ‘pets de mojettes jusqu’à l’os du jambon de Vendée.
J’ai SU ‘cé dans l’herbe, Sucé sur Erdre’, qu’à Paris, on se replie en cas de pluie, la ‘poste est un abri.
Et ‘flan’ dans ton ‘Fion’, mon Dieu que c’est bon, pardon mon ‘curé Nantais’, mais qu’elles sont divines les confitures de ‘Lyne 0695412602.

Après nous être entrainé.e.s à faire des ronds dans l'eau au pied du Château de la Duchesse Anne et goûter aux plaisirs des massages Bien-Etre, nous étions fins prêts pour dérouler notre style éminemment élégant autour des ronds points émaillant le parcours du Cours des 50 otages jusqu'à la place Royale pour atteindre le chant de la Cigale qui avait perdu sa Fourmi mais pas son appel aux jeux de l'eau.
Sous les sifflets à ‘tut tut’ tête, le défilé s’élance, à grands coups de ‘power pédales, les Dérailleurs entrent dans la danse, I like to ‘Mushi mushi.

Pour l'occasion, nous n'avions pas rempli nos musettes de billets de revendication mais plutôt de billets jaunes pour aller à la rencontre de futur.e.s partenaires de routes et chemins puisque désormais nous assumions totalement notre bi-cyclette aussi polyvalente et libératrice que cette paire de seins affichant un slogan prometteur "Libérons les tétons" -et pas que du Lubéron, si j'ose dire- car il faut bien avouer que cette marche des Fiertés était placée ici sous le signe d'un féminisme optimiste et utile pour agir positivement pour le bien-être de tous.
Et la démonstration fut amplement à la hauteur au LU où nous avons partagé notre grande tablée avec les rencontres masculines de l'après-midi et poursuivi nos folies nantaises- parfois tard dans la nuit pour certain.e.s- à la soirée Queer Mushi Mushi. Là, nos montures ont pu sagement nous attendre en toute sécurité à l'intérieur de cette zone portuaire propice aux raves-party...il nous restait plus qu'à consommer façon NDDL -prix alternatif donc libre- une mousse artisanale, mâter une expo de dessins vulvesques et dantesques et se trémousser aux sons de DJ supersoniques, avant de rentrer de nuit -mais très visibles- jusqu'au camping du Petit-Port, point de départ idéal pour les randonnées du lendemain.

C'est le long de l'Erdre et plus précisément à Sucé sur Erdre que tous ensemble, nous nous sommes retrouvé.e.s -comme par hasard à la gare de Balthazar- pour fêter magistralement ces 10 ans de l'Antenne: tout était prévu, de la nappe aux bougies sur ces fameux gâteaux nantais puissamment aromatisés. La logistique était au rendez-vous et la Triumph décapotable quasiment à notre table... même Soph'y faillit rebrousser chemin à l'appel de cette Julie Andrieu locale, à coup sûr, plus majorette que mogette. Il en faudra bien plus pour détourner la Reine et son essaim mais on a eu "show"!

De leur coté, les vététistes chanceux, menés par la guide locale Agnès slalomait le joli parcours entre forêts et bois, l’une grognant des montées qu’offre ce pays, pas si plat et bien technique, contrairement aux pensées de la Rhonalpine parodiant Tarzan accrochée à sa branche, l’autre sifflotant, jalonnant le long de l’Erdre. Et c’est au son de la cornemuse, que nous dansâmes au lieu de ravitaillement de la randonnée vtt locale.

un week end au petit fion.. en conclusion !
prochain rendez-vous anniversaire... celui de rhone-alpes ??

Participants: Agnès M., Benoît M., Carine, Carole G., Christophe B., Fleur Z., Flo O., Franck M., Gwenola C., Jess. L., Laure L., Lucie E., Nadia G., Patricia, Pierre-Jean B., Sophie B., Sylvie R.
CR co-écrit par Sylvie et Caro
conclusion de Lucie ;-)

Nb participants: 
17 participants
10 ans de l'antenne OUEST
×

#toujoursgrandsoleilasoissons
  • by
  • 29 mai 2018

65km et 1000m D+ au programme de ce dimanche à Soissons, pour 7 Derailleurs bien motivés. Sachant que le samedi soir c'était barbecue au jardin et dodo tous ensemble.
#toujoursGrandSoleilASoissons, qu'on vous dit !!!

Nb participants: 
7 participants
Prépa Granit' à Soissons !
×
un club lgbt

Les Dérailleurs sont un club de vélo lesbien, gay, bi, trans et friendly.
Présents dans plusieurs régions de France, notre club est ouvert à toutes et tous, débutants ou confirmés. Nous organisons toute l'année des randos, week-ends & séjours vtt (mountainbike) et vélo de route.
Antennes des Dérailleurs à Paris Ile de France, dans l'Ouest (Nantes, Paimpol, Bordeaux...), à Toulouse, et à Lyon (Rhône - Alpes).