×
×
un club lgbt Bienvenue chez les Dérailleurs

 club vtt et vélo route gay, lesbien et friendly

nos prochaines sorties

nos dernières sorties

Ça y est, c’est arrivé !
  • by
  • 20 oct 2021

Inimaginable il y a encore quelques mois... ce dimanche, j’ai fait ma première rando route avec les dérailleurs.
Ça s'annonçait plutôt facile, rando découverte, adaptée à une cycliste du dimanche trois fois l’an. Quarante kilomètres c’est rien pour ce vélo avec sa nouvelle potence. M’enfin moi c’est plus la pilote dans les 600 D+ qui m’inquiète. Parce qu’il y a quatre mois je n’étais encore jamais montée sur un vélo de route. Alors je mets toutes les chances de mon côté : j’arrive (à peu près) à l’heure, (à peu près) en forme, avec un vélo (à peu près) réglé. La météo en quittant Lyon n’est pas franchement engageante avec ce brouillard épais. Mais sur place je retrouve notre guide dans des Monts du Lyonnais ensoleillés, à côté d’un cycliste qu’est pas avec nous, d’un tas de fumier, et d’une cycliste imprévue et (à peu près) réparée. Le temps de m’équiper et de préparer mon picnic, Fanny est arrivée et équipée. Nous sommes au complet. Jeannie se propose de transporter mes sandwiches, bonne idée : je vais probablement gagner les 400g qui me permettront d’arriver en haut des côtes.
Allez c’est parti ! On prend à droite, direction... la montée, évidemment. Bon, ça va, ça se grimpe bien pour l’instant. Au carrefour suivant, les règles de la rando nous sont explicitées : avec Jeannie, on prendra toujours la route qui monte. Ça annonce une sortie sportive vu le relief ! Là ça grimpe plus fort, et notre guide me donne deux trois trucs : tirer sur les jambes, s'asseoir sur le bec, talon/pointe… Ca fait beaucoup de choses à penser, alors j’applique un conseil à la fois. C’est moins efficace par contre.
Le (premier) sommet passé, nouvelle leçon : celles de derrière avancent plus vite que celles de devant dans les descentes. On appelle ça l’aspiration. Moi qui mettais la différence de vitesse sur des roulements bien entretenus… ben non ! Rien ne valant l’apprentissage par l’expérience, Line me propose de passer devant. Effectivement, le groupe ralentit aussitôt.
On enchaine les montées, les descentes, les montées, les paysages magnifiques des monts du Lyonnais… et cette vue sur le Mont Blanc, majestueux, surplombant un lit de nuages... Quand je serais grande, moi aussi je pourrais l’admirer en roulant. Mais là c’est préférable de regarder devant.
Yzeron. Fanny nous quitte ici après s’être fait décrire la fin de la boucle de manière particulièrement exhaustive. Elle connait le coin par cœur Jeannie, probablement mieux qu’un gps. Bon, j’ai raté le passage avec l’emplacement exact de chaque trou dans le bitume, mais je peux l’imaginer facilement. On prend donc notre pause repas au soleil, c’est fou ce qu’on a de la chance côté météo. En plus c’est la saison idéale : on ne peut pas prendre de coups de soleil sous nos vêtements longs, pratique ! Du coup je récupère mes 400g, mais on ne devrait plus trop monter maintenant.
On repart doucement, ça re-grimpe (étonnamment), puis nouvel exercice de virages en descente. Ne pas freiner en virage.. ne pas freiner tout court.. Bon, y’a encore du boulot là dessus, aussi. C’est que c’est pas épais un pneu de vélo, ça m’inspire pas franchement confiance. Ah tiens, voilà le point de départ. J’ai un étrange sentiment d’arriver enfin et déjà à la fois. Mes jambes en ont clairement assez, mais j’aimais bien la balade et du coup je sais pas trop si je veux que ça s’arrête. C’est sympa le vélo en fait, on peut discuter en roulant. Puis on a du temps pour voir les paysages, du moins quand ils sont en face.
Un grand merci à Jeannie pour l’organisation et le guidage, à Line pour s’être obstinée à me faire venir à une rando, et à toutes les trois pour leur patience. En tout cas, moi, j’ai adoré ! Je reviendrai, c’est sûr. Après l’hiver.

compte-rendu écrit par Lucille

Nb participants: 
4 participants
Rando découverte Route
×

on s'est bien amusé
  • by
  • 20 oct 2021

Rando à 4 avec Seb, Julien, Sylvie et moi.

Un temps idéal pour rouler, un terrain sec malgré quelques passages boueux, du relief, des singles joueurs mais cependant quelques contestataires de ma trace qui ne comprenaient pourquoi je voulais passer par de la route à certains moment... N'est-ce pas Seb !! (lool)
Des rencontres insolites sur le chemin : Un pitbull non tenu en laisse prêt à nous suivre dans notre aventure, des scouts d'Europe hostiles à la mixité garçons/filles, puis plus tard, nous avons croisé en forêt des scouts marins accompagnés d'un prêtre qui prêchait la bonne parole...hahah !!!
Oh, et aussi, ce gentil petit couple en polaire flashy (orange et fushia) que nous avons rencontré en train de cueillir une espèce de bolet aux spores sanguine, appelé selon le mari : le bolet de Satan (Wouaooouuhhh !!)
Vous l'aurez, compris, même sur un terrain de VTT très en relief, deux époques peuvent se croiser : Des Dérailleurs à l'aise dans le 21ème siècle et une espèce de race humaine restée enfermée dans un carcan religieux, hostile à toute perspective d'évolution de mentalité.

Randonnée à refaire bien évidemment !

Nb participants: 
4 participants
Soleil d'automne avec Nathy - 1,5 - 2 pignons
×

Le bel empaquetage!
  • by
  • 04 oct 2021

Le Rallye des Vendanges…tout est dans le titre ….Vous vouliez une escapade dionysiaque à travers les routes sinueuses de vignobles bucoliques…. eh bien NON !! Le départ était pourtant bien empaqueté, et les 4 mousquetaires se réjouissaient déjà d’embarquer Laurent, notre nouveau tout feu tout flamme 5e mousquetaire dans leur débordement…eh bien NON, le déballage du paquet fut d’une tout autre réalité. NON, ce parcours issu d’une cyclo qui a lieu pourtant chaque année n’était pas bucolique, n’était pas champetre et les vignes ..on les a cherchées mais on ne les a pas trouvées !!
Que cela ne tienne, l’ennivrement des derailleurs s’abreuve de toute source : percer le vent des plateaux des alluets sur la cadence infernale de Cédric (40km/h sinon rien, c’est connu !), mitrailler de photos censurées les arrets techniques, chorégraphier les parapluies de cherbourg (THE parapluie rose), faire des boomerangs insta à la c..sourire du portage de vélos de route entre deux nationales !! bref la boonne humeur de nos retrouvailles nous a donné des ailes et fait échapper à la pluie !! Au final, un peu plus de 110km et de >950m D+. Bienvenue Laurent !

Nb participants: 
5 participants
Rallye des Vendanges
×

"Jeannie m'a tuer"
  • by
  • 03 oct 2021

Non, en fait j’ai signé ….« à l’insu de mon plein gré »…
Bon, il faut dire qu’ils/elles sont forts/fortes, ils sont malins ces dérailleurs/dérailleuses !! On t’appâte avec un apéro en fin de semaine en terrasse, avec des planches et des bières fraiches… Bon esprit, des gens agréables et sympathiques… Tu baisses la garde forcément….Y a même une peluche vivante toute croquignolette qui fait des tours pour un bout de jambon… Le piège parfait ! Les bonnes vieilles recettes des sergents recruteurs, et qui fonctionnent encore…
Bref, toi qui n’a fait que 30 ou 40 bornes sur du plat à remonter la Saône, tu te retrouves enrôlée pour une ballade de 40 bornes dans les Monts du Lyonnais…. Mais , j’ai un beau vélo rouge, donc rapide, tout va bien…
Rendez-vous le lendemain, à 13h30. Tu arrives au 48, en avance (ce qui est déjà mémorable, la journée aurait pu s’arrêter là..). Christiane arrive en même temps, bon timing…
On s’équipe, Jeannie me fait remarquer que l’antivol peut rester là : oups, good point … Je prends un sac à dos ? Mouip, si on m’abandonne dans les bois, j’aurais une polaire et 2 barres de céréales…
Et c’est parti, « en route, mauvaise troupe »…Il fait soleil, un peu de vent, juste ce qu’il faut pour ne pas avoir trop chaud… on est à 20 bornes de Lyon, avec des champs, et de la verdure…Excellent… Bon, on attaque LA montée… on t’a prévenue… mais ça roule…blabli, blabla, ça papote, ça roule.. Bon, je suis équipée d’une gourde sur le vélo, mais petite et avec un bouchon qui se dévisse… tu ne peux pas boire en roulant…pas l’idée du siècle.. Tout le monde t’explique toujours qu’il faut bien t’hydrater , banane… du coup, petit arrêt technique… Christiane part devant, objectif le clocher qu’on voit là haut…Là-haut ? Ah ouais, ok… Et on a fait un 1/3 de la montée…1/3 ? gloups…le clocher disparaît du champ de vision…pfiuuff… ça commence à tirer un peu….on dépasse le clocher, Christiane fait des allers-retours, moi dans la roue de Jeannie, parfaite maman poule…. Des papys du club cycliste de Brignais nous laissent sur place : bon, ils ont le cuir tanné, et les mollets sculptés… Faut dire que ces heureux retraités doivent faire en 1 semaine les heures de sport que je fais en un mois..et encore ! ….
Elle va finir, cette montée, ou bien ? yes, ca y’est le fameux aqueduc qu’on nous promet depuis le départ… très bien, très joli, n’en déplaise à Obelix, ils étaient fort ces romains… hum.. On n’est à un carrefour, un regard angoissé vers la route qui continue à monter… Mais non, on prend une route qui descend.. Joie dans mon coeur… y’a pas le vélo , le vrai : c’est des descentes et des faux-plats , on est d’accord ! ( à l’inverse de la vie, tiens.. ). Mais bon, comme on fait une boucle : ce qui a été monté, va être descendu, ça c’est plutôt cool… mais la réciproque moins sympathique est vraie aussi…ce qui va être descendu, sera remonté…Pfiuuf…
Allez, la ballade continue, et c’est royal d’avoir un guide, pas besoin de réfléchir, d’essayer de se repérer ou d’être le nez dans son gps… Super confortable, tu pédales, et tu profites du paysage…Bon, vu le rythme , les filles peuvent presque cueillir des pâquerettes dans les champs…Moi, j’aimerai bien tailler la bavette avec les vaches et les chevaux que l’on croise, mais je n’ai pas le souffle pour….dernière descente vers Brignais, dans les bois… je jure que ça sent les champignons, slurps… on longe une rivière, un courant d’air frais et humide qui doit être bien agréable l’été…. Sortie de virage, vue dégagée, et une putain de bourrasque qui te décale presque de 1m sur la droite…. Woooawww !! Focus, focus, on reste concentrée…
On traverse Brignais, charmant centre-ville, et nous voilà de retour à la casa…5 minutes avant l’arrivée du 1er Paris Roubaix féminin… quand je vous dis que le timing de cette journée est parfait… Et un conseil, si vous voulez faire homologuer vos temps de course, choisissez Line comme arbitre…les records vont tomber… 
Voilà, le petit résumé de la journée, que je rédige enivrée d’endorphine, de grand air plutôt que demain, perclus de courbatures…
Voilà, 40 bornes, 600 m de dénivelé ( grr, on arrête de rire dans le fond !)… Bref, super ballade…

Merci beaucoup les filles , et si vous refaites une sortie pour jeunes padawan, ce sera avec plaisir !

Nb participants: 
3 participants
Balade dans les monts du lyonnais
×
Exercice de VTT en binôme

Premier jour de classe pour un groupe très hétéro...gène
  • by
  • 03 oct 2021

Rendez-vous de bon matin ce dimanche à la base VTT de Nozay, à la Ville-au-Chef, pour le stage de pilotage organisé par Gwladys et Lucie.
Ça démarre bien avec un accueil chaleureux et un bon café du responsable de la base, qui nous ouvre gentiment le local : un petit-déjeuner très apprécié après soit une nuit (pluvieuse) sous tente soit une longue route pour Gwen et Carine venues compléter notre groupe.
Une fois les vélos montés, Sébastien notre moniteur MCF d'aujourd'hui nous emmène nous échauffer tranquillement par les chemins vers le terril d'Abbaretz. Avis aux éventuels anciens qui me liraient : celui-ci n'est plus le terrain de jeux sableux, varié et pentu des stages d'antan, non qu'il ait changé, mais une belle clôture en ferme l'accès car la décomposition du schiste sous la pluie (de la pluie, par ici ?) donnerait des gaz cancérigènes. À quoi n'avons-nous pas échappé !
De l'autre côté de la route, le sable de l'aire de stationnement de la base départementale est parfait pour les exercices sur les basiques : freinage court, dérapage long, large, sur place, pédaler-freiner, mélange du tout dans une course en binôme... On n'écrira pas quelle équipe gagne (de toute façon ce n'étaient jamais les mêmes), qui a poussé la balle le plus loin d'un coup de roue arrière, qui a systématiquement fait valser la bande de freinage, quels bourrins se sont allègrement rentrés dedans, qui s'est trompée de parcours...
13h, la faim commence à nous tenailler, les mollets à chauffer, et le ciel nous tombe sur la tête : vite à l'abri sous les préaux !
L'après-midi reprend avec des exercices en sous-bois, en commençant par un peu de danseuse plaquée, pour bien digérer sans doute. Heureusement qu'avant de monter il faut descendre ! On alterne avec quelques parcours en single track à difficultés multiples (sauf la barre étroite, trop mouillée), dont un chronométré. Chacun améliore son temps au 2e passage (sans tricher sur le premier, cela va sans dire).
Retour à la Ville-au-Chef pour profiter, du moins ceux qui veulent (et peuvent), du beau parcours tracé dans les landes à ardoises derrière une énorme piste de moto cross : ça tourne, ça monte, ça tourne, ça descend, ça glisse... que du plaisir ! bon, d'accord, du pédaler freiner aussi, et surtout de la fatigue : accélérer, freiner, ça use... rien de tel qu'un bon goûter pour s'en remettre, et faire le bilan avec notre moniteur du jour. Lors d'un stage FFCT d'antan, un précédent moniteur Sébastien avait repéré la particularité du club des dérailleurs ("la sieste" :-D) : maintenant, il paraît qu'on est un groupe "très hétérogène". Euh... pas trop ?

Nb participants: 
8 participants
Stage pilotage VTT
×
Vététistes sous les arcades de Vioreau

Pré-rentrée d'automne de l'antenne
  • by
  • 03 oct 2021

En cette veille de stage de pilotage, pour optimiser les déplacements dans le nord 44, et nous remettre en jambes, Lucie nous a proposé la boucle "des Arcades", sur le conseil du club de VTT local.
Rencontres ou retrouvailles, les 4 filles et les 2 gars sont à peu près à l'heure au rendez-vous (il faut dire, un départ à 14h, c'est pratique !), et surtout au bon endroit, au bord du lac de Vioreau.
Un petit sandwich et c'est parti ! Le circuit, très roulant, est parfait pour la remise à VTT (pour certaines) voire en selle (pour les autres), chacun à son rythme, et aussi pour se raconter les vacances d'été tout en pédalant !
Enfin, roulant... pas sous les fameuses arcades où Damien, régional de l'étape, nous fait descendre et tenter de monter, tout en nous expliquant le rôle de ces aqueducs : alimenter en eau, depuis le réservoir de Vioreau, la portion du canal de Nantes à Brest située en hauteur entre les lits de l'Erdre et de l'Isac. Sans la construction du canal il n'y aurait donc eu ici ni le lac ni la rigole, longée par un très joli chemin ombragé.
Quelques gouttes nous ont fait répéter l'exercice d'enfilage de vêtements de pluie, mais c'était une fausse alerte : pas de quoi rincer les vélos, le lac a fait l'affaire malgré son niveau plutôt bas.
Nous montons ensuite les tentes à l'aire (très) naturelle de camping de Vioreau, recommandée par les vététistes locaux. Il y a beaucoup de place et d'arbres, les sardines s'enfoncent bien, il ne pleut plus, et avec un peu de patience chacun a même une douche chaude, ouf !
Ça fait du bien de rouler, ça fait du bien de se doucher, et ça fait du bien de manger, de boire, et de continuer à papoter, à l'excellente crêperie juste à côté (conseillée par les vététistes locaux).
Et comme ça fait du bien de dormir, les garçons regagnent leurs pénates locales, les filles leurs matelas gonflables - les premiers avec un vague sentiment de culpabilité car entre-temps le groupe de jeunes rugbymen (15-16 ans ?) annoncé par le gestionnaire de la base a planté ses tentes à l'autre bout du champ, pardon du camping.
Heureusement, grâce à l'autorité naturelle de Lucie et sa maîtrise de la technique dite des gros yeux, la nuit fut moins pire et plus longue que ce qu'on aurait pu craindre. Au final, l'averse de 6h révélera néanmoins qu'une tente n'était plus étanche...
Mais les vélos étaient bien à l'abri dans les voitures.

Nb participants: 
6 participants
Rando pré stage pilotage
×
un club lgbt

Les Dérailleurs sont un club de vélo LGBT (lesbien, gay, bi, trans) et friendly.
Présents dans plusieurs régions de France, notre club est ouvert à toutes et tous, débutants ou confirmés. Nous organisons toute l'année des randos, week-ends & séjours vtt (mountainbike) et vélo de route.
Antennes des Dérailleurs à Paris Ile de France, dans l'Ouest (Nantes, Paimpol, Bordeaux), à Toulouse, et en Rhône - Alpes(Lyon, Grenoble).